Université : Sciences biologiques

L'université de Namur est une des universités de Belgique, je n'ai pas ici pour objectif , ici, de porter un jugement sur l'enseignement qui y est donné.

Mon fils Florent y fait sa rentrée en faculté des sciences ce 17 septembre 2018, en 1ère Baccalauréat de sciences Biologiques, je vais le suivre attentivement ainsi que les cours qui lui seront donnés, en détail. J'aurai accès à ses notes de cours et à ses expériences et difficultés;

Je vais donc tenter de caractériser chaque cours et  d'en donner le contenu au moins pour ce qui concerne les 20 crédits de sciences biologiques de ce premier Baccalauréat ( premier Bloc ) dont voilà le programme.

Sciences biologiques

     
  SBIOB111 Biologie générale I Van Cutsem Pierre 5 40 - 15  
  SBIOB112 Biologie II Van Cutsem Pierre 3   30 - 15
  SBIOB116 Diversité et évolution animale I Van Doninck Karine 3   36 - 0
  SBIOB117 Diversité et évolution animale II Van Doninck Karine 3   0 - 35
  SBIOB100 Diversité et évolution végétale Guillitte OlivierMessiaen Johan 6   40 - 30
 

 

 

La formation qui y est donnée a au moins une caractéristique  particulière, c'est que le premier bloc  ( première année de bachelier ) contient un maximum de formation biologique  et un minimum requis de mathématiques, ce qui n'est jamais le cas dans d'autyres universités de la partie francophone du pays où les mathématiques sont servies à mon sens en excès, quoiqu'elles soient bien sûr indispensables à la formation de tout scientifique. Cette formation en mathématique est donnée sur les trois premiers blocs et totalise 6 crédits de cours . si l'on prend l'exemple de l'ULB les biologistes sont soumis à 15 crédits de math en premier bloc sciences biologiques, 8 crédits à l'U Mons et 12 crédits à la nouvelle faculté à Charleroi ( Umons en collaboration avec l'ULB). Les formations en chimie générale et en physique expérimentale sont à peu près équivalentes partout.

Il faut bien distinguer dans les cours de physique la physique dite expérimentale et la physique dite générale; En théorie, la physique expérimentale développe ses conclusions et ses lois à partir de faits expérimentaux avec peu de démonstrations formelles, le recours à l'appareil mathématique sert à définir de manière rigoureuses les concepts,, les hypothèses et à la formulation précise des lois , de manière générale, c'est la pédagogie qui est choisie pour l'approche des sciences physiques en baccalauréat de sciences biologiques. Attention cependant à certaines universités dont l'ULB, où l'outil mathématique est plus prégnant et se rapproche de la physique générale. En physique générale, l'approche expérimentale n'est pas rejetée mais elle est complétée  d'un raisonnement plus formel, déductif faisant usage de véritables démonstrations hypothético-déductives par voie mathématique, c'est l'approche choisie par exemple pour les ingénieurs et bien sûr en  cursus de sciences physiques. Je ne porte aucune critique sur les deux démarches, mais lors du choix du type d'études scientifiques que l'on veut, il faut en avoir conscience et savoir de quoi on est capable.

La formation scientifique générale en baccalauréat de sciences biologiques est le suivant à Namur 

Formation scientifique générale

     
  SGOLB102 Introduction à la géologie Hallet Vincent 3 20 - 20  
  SBIOB199 Approche transgénérationnelle d'une question biologique Vervoort ArnaudVervoort Arnaud 2 0 - 2 0 - 8
  SCHIB118 Chimie générale I Ravet Isabelle 7 60 - 20  
  SCHIB119 Chimie générale II Vincent StéphaneRavet Isabelle (suppléant) 4   30 - 25
  SPHYB112 Physique I - Mécanique et ondes HEUSKIN Anne-Catherine 6 50 - 24  
  SPHYB113 Physique II - Electricité Lepere Muriel 3   25 - 11
  SPHYB114 Physique III - Optique Lepere Muriel 3   25 - 10
  SMATB105 Mathématique - Partim Biologie De Vleeschouwer Martine 2 15 - 15  
  SPHYB117 Compléments de physique en sciences de la vie Lucas StéphaneVander Borght Thierry (suppléant) 2   15 - 0
 

Informatique

     
  SBIOB120 Introduction à l'informatique et à la communication I