Priapuliens

CLASSE DES PRIAPULIENS actuellement peut-être Embranchement

Métazoaires triploblastique coelomates bilatériens protostomiens ecdyzoaires scalidophoriens

 

I.Définitions et caractères généraux 

- Marins, vermiformes,cylindriques.

- Quelques centimètres de longueur (1 cm de largeur).

- Ils vivent dans le sable ou dans la vase des mers froides.

- Le genre Priapulus est le genre principal.

- Tendance secondaire pentaradiée se surimposant à la symétrie bilatérale.

- Corps non métamérisé divisé en deux régions : une région céphalique en forme de trompe ou introvert garni de puissants crochets, au sommet de laquelle s'ouvre la bouche , et  une région postérieure ou tronc extérieurement annelé 

- La région thoracique porte un ou deux appendices post-anaux ( panache caudal) recouyvert de diverticules  digitiformes  et parfois de crochets.

- Pas d'appendices locomoteurs, de soies ou de tentacules buccaux.

- Le corps est creusé d'une vaste cavité , commune à l'introvert et au tronc , sans mésentère ni dissépiment considérée comme un coelome, mais dont l'origine est incertaine. 

- Pas de d'appareil circulatoire

- Le tube digestif rectiligne présente un puissant pharynx bulbeux (stomodeum) muni d'une armature complexe en continuité avec le revêtement cuticulaire général. 

- L'appareil excréteur est de type protonéphridien et annexé aux organes sexuels.

- Le système nerveux primitif sans ganglion cérébroïde est en continuité avec le tégument.

- Le développement ne montre aucune trace de segmentation spirale et aboutit à la constitution d'une larve curieuse de type Khinorhynque, possédant une double cuirasse.

II. Organisation générale .

A. Morphologie

La taille des Priapulides varie de 6mm à 3-8cm; leur coloration est vive ou brune avc des reflets métalliques. 

1. La région antérieure ou introvert  constitue une trompe dévaginable, massive, globuleuse, au sommet de laquelle s'ouvre la bouche et munie de papille cutanées disposées en lignes méridiennes , garnie de puissant crochets cuticulaires , particulièrement développés à l'extrémité de l'introvert  où ils constituent une forte armature préri-buccale à disposition pentaradiée.Elle peut se rétracter à l'intérieur du tronc.

 

Morphopriapuliens0007 1

 

Morphopriapulienslegende

2. Tronc 

Plus long que la trompe dont il se distingue nettement, présente une striation annulaire ( et non longitudinale) , et parte à son extrémité distale , l'anus , deux orifices uro-génitaux et 1 ou 2 appendices caudaux , contractiles, constitué par des expansions cutanées dititiformes à fonction respiratoire, insérées sur un axe. Les bourrelets thoraciques annulaires portent de petites papilles  épidermiques garnies de crochets ou de papilles sensorielles. 

B. Anatomie

1. Le tégument

Il est constitué par un épithélium simple recouvert d'une épaisse cuticule dont la présence impose une croissance discontinue La musculature sous-cutanée constituée de fibres  striées présente une organisation classique ; la couche externe cuticulaire circulaire est constituée de bandes  annulaires qui déterminent l'annulation externe transverse du tronc  et constituent 2 sphincters , in sphincter antérieur à la limite tronc introvert et un sphincter postérieur à la limite traonc-panache caudal . La couche interne est formée de fibres longitudinales .

Les muscles rétracteurs de la trompe  insérés sur un cercle s'étendent s'étendent de l'extrémité distale de l'introvert jusqu'à mi-corps du Priapulide. 

2. Le tuber digestif

Il est un tube rectiligne large qui parcourt la région axiale de l'animal, de l'extrémité antérieure où s'ouvre la bouche, à l'extrémité postérieure  à la base du panache caudal où s'ouvre l'anus. Il est libre, non maintenu par des formations mésentériques . Ce tube comporte un pharynx extodermique  ( stomodeum), un intestin moyen endodermique et un rectum ectodermique . Le pharynx bulbeux, puissamment musculeux et tapissé d'une cuticule ornée de papilles cornées à crochets denticulés. 

3. La cavité générale

Elle est spacieuse, close, tapissée par un endothélium continu, communau tronc et à l'introvert, se prolonge dans les appendices terminaux  qui assument des fonctions respiratoires; . Dans la région postérieure, l'endothélium participe  à la constitution de deux lames verticales  pseudo-mésentériques qui rattachent  les sacs uro-génitaux à la paroi du corps . Cette cavité est parcourue par des amibocytes et des érythrocytes. 

Il n'existe pas d'appareil circulatoire. 

4. Le système nerveux 

Il est très primitif et n'est pas sépàaré par des téguments. Il comporte un collier péri-oesophagien. , un cordon médio-ventral ; il n'existe pas de ganglions cérébroïdes distincts  ni de ganglions ventraux . Il est en relation avec un plexus pharyngien et un plexus périphérique cutané. 

5. L'appareil génital et urinaire, reproduction. 

Anatopriapuliens 1

Cet appareil, par l'union des organes excréteurs et génitaux confère aux priapuliens une de leurs caractéristiques essentielles. Il comporte deux sacs spacieux allongés , disposés symétriquement de part et d'autre de l'intestin postérieur , maintenus par des lames pseudomésentériques , en relation avec l'extérieur par deux pores. 

Cet appareil comporte un canal qui sert à l'évacuation des produits d'excrétion ou des gamètes. En effet, il reçoit,  le long de sa ligne médio-dorsale , des faisceaux de protonéphridies , constitués par de nombreux culs de sac tubuliformes terminés par une cellule à flamme vibratile , et sur la ligne medio-ventrale  débouchent les multiples tubules qui constituent la glande génitale mâle  ou femelle, les exes sont séparés. Cette double fonction s'instaure évidement  uniquement lors de la maturité sexuelle. La fonction excrétrice est également assurée par de multiples cellules dite " excrétophores" de l'endothélium coelomique  qui absorbent et accumulent les produits de déchets , se détachent et tombent dans la cavité générale , leur sort ultérieur est inconnu. 

Les oeufs de priapulides sont sphériques petits ( 0.06-0.08 ) , pondus et fécondés dans l'eau de mer  subissent une segmentation totale égale et bilatérale , radiaire ( et non spirale)  qui aboutit à la formation d'une coeloblastula. La larve, très originale ressemble à l'adulte  ( introvert et tronc) , cependant elle  est dépourvue de panache caudal  et porte une cuirasse formée de deux plaques circulaires sculptées, allongées , transparentes, dorsales et ventrales , réunies par une membrane souple. La métamorphose se  traduit exxentiellement par la disparition de cette carapace larvaire et l'apparition du panache caudal. 

III. Eléments de systématique 

Une seule famille, les Priapulidae , 3 genres et 4 espèces: Priapulus ( P. caudatus, P. horridus) , Priapuloides ( P.bicaudatus), Halleryptus ( H.spinulausus).

Ces organismes présentent des affinités douteuses avec les Echiuriens, les Sipunculiens, les Echinodermes, les Némathelminthes. Cette dernière parenté a été longtemps la plus vraisemblable. 

.  

 

 

 

 

 

 

 

     

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 04/04/2018