Faunistique 12

I. L'OVIPARITE DES REPTILES

L'histoire de cette classe de Vertébrés est fascinante : dominateurs incontestés de notre planète, les reptiles y régnèrent en maîtres pendant près de 200.000.000 d'années. (- 250.000.000----->-65.000.000 ), en s'adaptant et en se différenciant en un nombre énorme d'espèces.

Il y a quelques dizaines d'années, lorsque l'on découvrit, dans les terrains permiens du Texas l'empreinte d'un petit animal quadrupède au crâne déprimé, ls savants crurent avoir affaire à un Batracien primitif. Mais un examen plus approfondi de ce fossile et d'autres mises à jour entre temps, les porta à considérer comme hâtive cette première classification : En effet, il apparut quele Seymouria présentait une curieuse mosaïque de caractères qui lui donnaient une position systématique en quelque sorte intermédiaire entre celle des Batraciens et celle des Reptiles proprement dits.

Seymouria

Le Seymouria présentait peut-être le chaînon manquant , l'élément de transition entre les Batraciens encore dépendant de l'eau et les Reptiles, habitant typiques des milieux secs ( à part de rares exceptions ).

Les terres émergées et les mers, les eaux douces et même le ciel furent remplis de ces Reptiles.

Cette faune si répandue fût pratiquement balayée et remplacée par d'autres animaux, probablement mieux équipés encore pour une existence terrestre et, des seize ordres de Reptiles représentés au mézozoïque ( 251 à − 65,5 Ma ) , il en reste seulement quatre dont un constitué d'une seule espèce et un en voie lente d'extinction. 

Chéloniens.

L'ordre des chéloniens, ou tortues, regroupe des reptiles dont le corps, court et ramassé, est recouvert d'une carapace osseuse, d'écailles cornées. Leur queue est réduite à un moignon. Leurs membres, robustes et diversement adaptés, permettent aux espèces terrestres de marcher ou de " courir ", et aux espèces aquatiques de nager.

Crocodiliens.

Les espèces appartenant à l'ordre des crocodiliens (crocodiles, alligators et caïmans) ont un corps allongé, une grande queue et quatre pattes robustes. Ils présentent diverses adaptations à un mode de vie mi-aquatique mi-terrestre. Ce sont les reptiles actuels qui sont les plus proches des dinosaures.

Squamates.

L'ordre des squamates est lui-même divisé en trois groupes, celui des sauriens ou lacertiliens , celui des ophidiens ou serpents, et celui desamphisbéniens. Les sauriens (lézards, caméléons, iguanes...) ont un corps allongé, une longue queue et, généralement, quatre membres bien développés. Certaines espèces de sauriens ont toutefois des pattes très réduites (certains scinques, par exemple) ; d'autres n'ont pas de pattes du tout (orvets). Les serpents ont un corps très long et n'ont pas de pattes ; ils progressent par ondulations. Les amphisbéniens (comprenant en particulier les amphisbènes) ressemblent à première vue à des serpents, par la forme de leur corps et par l'absence de pattes (à l'exception des espèces du genre Bibes, qui ont deux pattes antérieures). Ils vivent toujours enfouis dans la terre et leurs yeux sont atrophiés. Ils ont également la particularité de pouvoir se déplacer indifféremment vers l'avant ou vers l'arrière.

Rhynchocéphales.

L'ordre des rhynchocéphales n'est plus représenté aujourd'hui que par une seule espèce, le sphénodon. Celui-ci ressemble à un gros lézard épineux mais il possède des caractéristiques particulières (notamment en ce qui concerne le squelette de la tête) qui le rapprochent plutôt d'espèces aujourd'hui disparues.

La clef de voûte du succès de la classe des reptiles, par rapport aux batraciens qui les ont précédés, fût l'oeuf amniotique.

En effet, tandis que l'oeuf de Batracien entouré d'une molle couche de gélatine exige pour se développer un apport d'eau venant de l'extérieur ,

 

Exemple d'amas d'oeufs de Batracien

II. LES GROUPES EVOLUTIFS DE REPTILES 

les oeufs amniotiques des reptiles, protégés par une coquille résistante, contiennent le liquide indispensable au développement de l'embryon : cette humeur est maintenue dans une poche, la cavité amniotique, entourant l'embryon lui-même qui est logé dans un sac. Remarquons que dans des milieux montagneux, ou les cours d'eau à cours lent, ou les mares, sont rares, la fécondation externe devient difficile ( les spermatozoïdes sont emporté avant que la fécondation n'ait eu lieu), et les paquets d'oeufs comme chez les Batraciens ont du mal à se fixer. La fécondation interne devient un avantage et la rétention ovipare des oeufs dans une structure tissulaire de type utérus est mieux adaptée. D'autre part l'absence de métamorphoses, lors de phases larvaires, permettent à ces reptiles de coloniser définitivement le milieu terrestre.

Les lignées de reptiles sont les suivantes :

A l'origine, les reptiles proviennent de certaines lignées d'Amphibiens, les embolomères du Carbonifère, et les Seymouriamorphes du Permien, tous à potentialités amniotes. Ils ont été regroupés dans le terme générique de Cotylosauriens, aujourd'hui discuté. 

Toujours est - il que de ces hypothétiques Cotylosauriens, émergèrent plusieurs lignées évolutives :

1)- Les Chéloniens appraus au Trias, avec carapace osseuse, aquatiques ou terrestres,

2)- Les Ichtyosaures, allure de requin, marins...

3)- Les Pléiosaures, petite tête sur un très long cou, animaux qui finirent par être très volumineux à la fin du Crétacé, corps ramassé en tonneau à l'arrière et plus de 10 m de long...

4)-La lignée mammalienne détachée du stock de Cotylosaures dès le Carbonifère et à l'origine des Mammifères.Une première étape avec les Pélycosauriens jusqu'au milieu du Permien, ensuite les Thérapsides jusqu'au milieu du Jurassique. 

5)- Une lignée démarrée à partir des Eosuchiens au Permien supérieurs et qui va donner les Squamates et les Rynchocéphales regroupé sous le nom du groupe des Lépidosauriens

6) S'isolant des Cotylosaures par la lignée des Thécodontes, extrêmement importante en nombre et en adaptations au Secondaire: les Archosaures comprennent les Crocodiliens et oiseaux actuels et ont compris les Dinosaures et les Ptérosaures qui ont conquis le milieu aérien. 

De nos jours, les animaux qui correspondent à la définition de reptiles sont classés en 4 Ordres :

- Chéloniens : Tortues

- Crocodiliens : crocodiles, alligators, caïmans, Gavials...

Rynchocéphales : Tuatara, Sphénodon...

Squamates , comprennant deux sous ordres, les Sauriens ( lézards ), les Ophidiens ( serpents ), les Amphisbéniens tous apodes sauf un, semblables à de gros vers de terre dont ils ont la vie fouisseuse ( climats tropicaux d'Afrique et d'Amérique du Sud ).

Rappellons la ventilation de la classification des reptiles, en fonction des caractéristiques crânienne ( ostéocrâne )  :

- LES ANAPSIDIENS : crâne anapsidien, pas d'ouverture dans l'os temporal- Stock ancestral de reptiles Cotylosauriens et Chéloniens actuels 

- LES DIAPSIDIENS : deux fenêtres ou ouvertures dans l'os temporal de chaque côté de la tête...........Sauriens,----> Ophidiens---> et le type-------- oiseau.

- LES PARAPSIDIENS : une seule fenêtre temporale de chaque côté du crâne , correspondant à la fenêtre supérieure du crâne diapsidien ( + disparus ).

- LES EURYAPSIDIENS : disposant d'une seule fenêtre temporale par face crânienne mais disposée différemment que pour les Parapsidiens, adaptés à la vie aquatique, les Ichtyosaures ( + disparus ), on regroupe souvent les Parapsidiens et les Euryapsidiens sous le noms d'Euryapsidiens en général. 

- LES SYNAPSIDIENS :  l'unique fosse temporale correspond à la fenêtre inférieure du crâne diapsidien- Lignée mammalienne des reptiles Pélycosauriens ( Permien ) en passant par les Therapsides.  

Voir dans ce site :http://vdsciences.e-monsite.com/rubrique,histoire-vertebres-4,758117.html 

 

http://biodiversite.wallonie.be/fr/reptiles.html?IDC=285

 

 

 

 

 

3 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 09/11/2015