Faunistique 3

 
Elles peuvent manquer dans certains types , soit que leur absence soit primitive , soit qu'elle résulte  d'une régression (tortues oiseaux). Elles peuvent être remplacées par des productions cornées ( becs des oiseaus, fanons des baleiness ).Ce sont des dépendances de la muqueuse soudées ou non à l'os.
Primitivement elles sont toutes semblables et elles peuvent se trouver à n'importe quel endroit de la cavité buccale ( langue lèvres, voûte, palais, etc...)
1.7 Appareil respiratoire
Une caractéristique générale de l'appareil digestif des Vertébrés est que la portion antérieure est, chez tous, adaptée à la respiration
 Vertébrés aquatiques
Fentes branchiales percées sur le côté du cou et mettant en  liaison la cavité buccale avec l'extérieur.
Sur les parois de ces fentes se trouvent les branchies.
Vertébrés aériens
Fentes branchiales chez l'embryon ( aucun rôle dans la respiration). Deux poumons qui ne sont que des diverticules de l'oesophage
1.8 l'appareil circulatoire
Le sang contenant les éléments figurés  :
- globules rouges porteurs du pigment hémoglobine
- globules blancs ( leucocytes)
- Plaquettes sanguines ( thrombocytes)
et un liquide, le plasma
L'appareil circulatoire se compose d'un coeur, d'artères et de veines.
Le coeur
- Chez les poisson à respiration exclusivement branchiale :
 deux cavités : une oreillette et un ventricule droit soit, un coeur veineux.
- Chez les animaux à respiration pulmonaire
Les batraciens
Deux oreillettes et un ventricule. Le poumon a une circulation particulière. Il existe deux crosses aortiques remontant dorsalement vont se réunir en une aorte dorsale logée sous la colonne vertébrale
Le ventricule unique envoie le sang simultanément dans le corps et les poumons . Celui du corps revient veineux dans l'oreillette droite ; celui du pomon revient oxygénédans l'oreillette gauche . Les deux sanges reviennent dans le ventricule commun sans pour cela s'y mélanger complètement.
- Les reptiles
- Lézards, serpents, tortues : presque le même dispositif que pour les batraciens ( amphibiens) mais l'unique ventricule est divisé incomplètement en deux par une membrane. Le mélange entre les deux sangs est de ce fait mmoins intime.
- Crocodiles, caïmans, alligators : Ventricule entièrement cloisonné , plus de mélange de sang dans le coeur , un coeur veineux et un coeur artériel. Toujours deux crosses aortiques , l'une partant du ventricule gauche, l'autre du ventricule droit 
 
- La crosse aortique gauche ( sang veineux ) est d'un diamètre plus faible
- Chez les reptiles non crocodiliens il existe un connectif entre les deux crosses qui permet au sang dans la crosse gauche, donc l'aorte contient une proportion élevée de sang pur.
Remarque : les batraciens et les reptiles par suite de ces mélanges de sang n'ont jamais suffisamment d'oxygène pour approvisionner leurs tissus et entretenir leurs combustions , ce qui explique leur température peu élevée.
- Les oiseaux  
Deux oreillettes, deux ventricules , une crosse aortique droite
 
 
*
- Les mammifères : Idem mais crosse aortique gauche
1.9 L'appareil excréteur
 

 
 
Trois degrés importants dans l'évolution de cet appareil : download.php.pdf
- Premier degré : état primitif : le pronéphros
Une paire de canalicules par segment.
Chaque canalicule se termine par un pavillon vibratile s'ouvrant dans la cavité générale et possède une ramification  une ramification qui le met en relation avec le système circulatoire, c'est le corpuscule de Malpighi
Tous les canalicules d'un même côté du corps se raccordent à un uretère primitif appelé canal de Wolf, ces deux uretères débouchent dans un cloaque
- Deuxième degré : le mésonéphros.
La métamérisation disparaît,  tous les tubes se réunissent et sont unis par un tissus conjonctif ; on obtient deux organes massifs appelés reins . Ces reins primitifs vont avoir une destinée différente d'un groupe de vertébrés à l'autre.
- Chez les poissons et les batraciens , ils vont persister toute la vie de l'animal
- Chez les reptiles, les oiseaux, les mammifères , ils seront présents seulement chez l'embryon puis ils se résorberont.
- Troisième degré : le métanéphros
Après la résorption des reins primitifs se forment les reins définitifs ou métanéphros et qui seront les reins fonctionnels de l'adulte. Seuls les conduits des reins primitifs vont persister en partie pour devenir les conduits génitaux. 
L'uretère primitif se divise longitudinalement en deux canaux parallèles :
- Le canal de Wolf qui restera en communication avec le rein
- Le canal de Muller qui devient indépendant du rein et qui jouera une autre fonction.
1.10.  Les organes génitaux
Les sexes sont à peu près toujours séparés ( rare cas de vertébrés hermaphrodites qui sont d'abord mâles puis femelles).
-Les poissons : les testicules en relation avec la partie antérieure des reins par le canal de Wolf . Les ovaires émettent leurs ovules par des oviductes distincts , les canaux de Muller.
-Les batraciens : idem
-Les reptiles : les testicules émettent leurs spermatozoïdes par les vestiges des mésonéphros ( canal de Wolf). Les ovules émis par canaux de Muller. 
-Les oiseaux, les mammifères : idem
Les conduits génitaux mâles sont toujours d'origine rénale
 
1.11 La fécondation
Elle est externe chez les vertébrés aquatiques . Elle devient interne chez les reptiles , les oiseaux et les mammifères.
Les agnathes et les poissons ont fait leur apparition respectivement au silurien et au dévonien (Ere primaire 400 à 300 millions d'années). Les batraciens datent aussi du dévonien. Les reptiles et les oiseaux du secondaire ( 150.000 millions d'années.). Quand aux mammifères , leur apparition date seulement du tertiaire ( plus ou moins 50 millions d'années ).
L'étude de l'embryon permet de diviser les vertébrés en deux grands groupes :
- Les anamiotes : pas d'annexes embryonnaires. Ce sont les agnathes, les poissons et les batraciens.
- Les amniotes : les annexes existent. Ce sont les reptiles, les oiseaux et les mammifères. L'amnios est une membrane interne qui recouvre l'embryon comme un manteau ; entre l'amnios et l'embryon se délimite un espace qui se remplit de liquide ; c'est la cavité amniotique 
Une autre annexe embryonnaire est constituée par l'allantoïde.  

7 votes. Moyenne 3.29 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 15/06/2013