Faunistique 10

Caractères distinctifs entre les quatre espèces de Grenouilles "vertes":

La Petite Grenouille verte ou Grenouille de Lesson (Rana lessonae Camerano, 1882) vit essentiellement dans les petits étangs, et abonde dans les bassins périodiquement asséchés. Elle mesure 9 cm. Son museau est pointu, son corps élancé, avec des pattes plutôt courtes. L'arrière des cuisses est marbré de jaune et noir. Elle possède un gros tubercule métatarsien dur, qui atteint les 2/3 tiers de la longueur du premier orteil. On la trouve partout en France-Belgique sauf dans le bassin méditerranéen.

Protection et statut: la Grenouille de Lesson est protégée par la directive habitats (annexe IV), et par la convention de Berne (annexe III). Cette espèce est à surveiller

La Grenouille rieuse (Rana ridibunda Pallas, 1771) vit dans les lacs et les grandes pièces d'eau. Elle a un aspect massif, une peau plus verruqueuse, et c'est la plus grande de nos grenouilles européennes, la femelle mesurant 15 cm (jusqu'à 17 cm). Son dos est vert pâle, bronze-gris/brun, tacheté de noir (parfois avec une ligne vertébrale vert/jaune). Son ventre est blanc grisâtre avec les flancs marbrés de noir. Il n'y a pas de ton jaune sur la face postérieure des cuisses. Le mâle possède des sacs vocaux gris et non blanc pur comme chez la Grande Grenouille verte. Son chant est plus grave et plus puissant, ressemblant à un rire "ké ké ké". On trouve cette espèce dans le Centre et le Sud de l'Europe, jusqu'aux Carpathes et au Moyen-Orient, du Nord-Est de la France à la Russie et au nord de la Grèce, ainsi que dans le sud de l'Europe et en Afrique du Nord. Très commercialisée, elle est aussi introduite. En France, on l'observe surtout au Sud de la Loire, mais aussi en Alsace et dans quelques autres départements.

Protection et statut:  la Grenouille de type Rieuse est protégée par la directive habitats (annexe V), et par la convention de Berne (annexe III). Cette espèce est à surveiller 

La Grande Grenouille verte (Rana esculenta Linné, 1758). fréquente des plans d'eau de toute dimension, donc elle cohabite avec l'une ou l'autre des deux espèces précédentes. Sa taille est intermédiaire (12 cm), de 7 à 11 cm. Son museau est moins pointu, ses pattes plus longues. Elle possède un tubercule métatarsien plus petit et moins dur, qui atteint entre 1/3 et 2/3 de la longueur du premier orteil. Le dos est vert, souvent orné de taches noirâtres. Le ventre est toujours d'un beau blanc-crème (ou jaune-crème), parfois taché de sombre. Un bourrelet sépare le dos et les flancs, et une ligne claire parcourt généralement le dos. On la trouve dans pratiquement toute la France.

Elle habite les étangs et zones calmes de rivières, les fossés et mares ensoleillées avac végétation aquatique. Elle est présente dans pratiquement toute la France.

Protection et statut:  la Grande Grenouille verte est partiellement protégée par la directive habitats (annexe V), et par la convention de Berne (annexe III).

Le complexe Rana esculenta-lessonae: La Grande Grenouille verte (Rana esculenta) est constituée de formes hybrides issues du croisement Rana lessonae x Rana ridibunda qui partagent le même biotope. Comme l'accouplement de deux hybrides de 1ère génération produit une descendance non viable, ceux-ci doivent s'accoupler avec un partenaire d'une des deux "bonnes" espèces parentales pour assurer leur descendance. Rana esculenta doit donc obligatoirement cohabiter avec Rana lessonae. Ces hybridations successives aboutissent à des formes intermédiaires à l'identification malaisée. C'est pourquoi on parle plutôt, pour simplifier, du complexe Rana esculenta-lessonae.

Alimentation: Les Grenouilles vertes se nourrissent d’insectes, de larves, d’araignées, d’escargots. Des cas de canibalisme ont été rapportés.

Habitat: Leur vie est essentiellement aquatique. Elles recherchent des points d'eau bien ensoleillés et riches en végétation aquatique, comme les lentilles d'eau. Ce sont les Batraciens les plus aquatiques, puisque ces Grenouilles vivent toute l’année à proximité de l’eau qu'elle ne quittent jamais.

Chant du mâle: Les Grenouilles vertes sont extrêmement bruyantes. Leur cri nocturne est très sonore, les coassements sont assez graves et émis lorsqu'il fait beau, de jour comme de nuit, du mois de mai à juin-juillet, surtout par temps calme et orageux. Le chant est très varié selon l'âge et les circonstances.

Comportement: Ces grenouilles ont de fortes capacités de saut.

Les tétards: Le têtard est couleur olive, grisâtre moucheté de brun, avec une queue terminée en pointe effilée. Ses yeux, situés sur la dessus de la tête, sont à égale distance entre l'extrémité du museau et du spiracle. Lorsque les pattes ont achevé leur développement, le dos du têtard prend une teinte verdâtre avec parfois une raie vertébrale d'un vert plus pâle.

Les jeunes: Le têtard mesure 5 cm lors de la métamorphose après trois ou quatre mois de vie larvaire.

Prédateurs: Les jeunes Grenouilles sont la proie des couleuvres à collier, des hérons, des musaraignes, des putois. Plus agés, elles craignent les hommes qui apprécient leurs cuisses...

Grenouille rousse = G. variable (Rana temporaria Linné, 1758) 806

Famille des Ranidae (Classe des Amphibiens, ordre des Anoures). Encore appelée Rana muta, ou Rana fusca.

Autres noms: Grasfrosch en allemand, Rana rossa en italien, Common Frog, Brown Frog, Grass Frog en anglais.

Description: La Grenouille rousse est massive, un adulte mesure de 6 à 10 cm de long et ressemble à la Grenouille agile. Son museau est arrondi. Contrairement à ce que son nom suggère, elle n’est pas toujours rousse, mais présente une coloration très variable suivant les individus, les saisons et le sexe: du jaunâtre au brun clair, marron, rougeâtre, grisâtre parfois verdâtre plus ou moins tacheté de noir. Le dessus est jaune-rougeâtre à brun-noir, parfois grisâtre ou verdâtre. Le dessous est gris, blanchâtre ou jaune, plus ou moins vif ou foncé, piqueté de gris ou de brun. Il y a une tache brun sombre derrière l'oeil et la pupille est horizontale. Les pattes postérieures sont relativement courtes (le talon n'atteint pas l'extrémité du museau si elles sont étendues vers l'avant). Les doigts sont libres et les orteils entièrement ou aux 3/4 palmés. A la base du gros orteil, du côté interne de la patte, se trouve un petit tubercule ovale et mou.

Répartition: C’est la plus commune et la plus répandue des Grenouilles en Europe, elle est observée au printemps dans tous les plans d’eau. On la rencontre dans toute l'Europe, jusqu'au Japon, sauf dans les Pyrénées et les Alpes du Sud. Elle peut s'adapter jusqu'à 2000 m d'altitude, dans les Alpes jusqu'à 2.500 m d'altitude. Elle est présente dans quasiment toute la France-Belgique.

Dimorphisme sexuel. Il est peu marqué. En mars, le mâle se distingue de la femelle par sa gorge blanc pur ou bleuté et ses avant-bras très développés, plus robustes. Il présente des pelotes copulatrices noires à la face interne du pouce. En revanche, la femelle possède souvent un ventre bien coloré, souvent rouge vif sous la gorge. Elle est généralement plus grosse que la mâle.

Hivernage: La Grenouille rousse entreprend de longues migrations printanières. L'hibernation est peu profonde, sous une souche ou dans un terrier de souris rencontré en cours de déplacement, ou dans la vase sur le lieu de ponte. Elle a principalement lieu dans la vase des mares et étangs. Les adultes commencent à se déplacer dès l'automne. Ils parcourent même en hiver une partie du chemin vers les lieux de ponte. Leur migration est entrecoupée de périodes d'hibernation. Le retour est progressif en avril.

Reproduction: La maturité sexuelle est atteinte à 3-4 ans. L'accouplement est axillaire (Le mâle s'agrippe à la femelle en l'embrassant derrière les bras). Des callosités rugueuses disposées sur ses doigts avant l'empêchent de glisser. Un mâle qui rencontre un couple déjà formé essaie tout de même de s'agripper à la femelle mais le premier arrivé le repousse par de vifs coups de pattes. Une femelle pond de 1000 à 3000 oeufs par an dans une eau peu profonde, puis elle quitte l'eau tandis que le mâle y reste plusieurs jours et s'accouple avec d'autres femelles. Quasiment tout type de pièce d'eau stagnante peut être adopté pour la reproduction: mares, trous d'eau, flaques, ornières forestières ou non, ruisseaux, étangs. La ponte a lieu en février-mars, dès la sortie de l'hibernation, ce qui la rend sensible aux gelées nocturnes. La grenouille rousse pond cependant plus tard en montagne. Les oeufs sont groupés en grosses masses gélatineuses. Des couples entre Grenouilles vertes (Rana esculenta) et Grenouilles rousses (Rana temporaria) peuvent être observés.

Identification: On reconnaît la grenouille rousse à la tache noire à l’arrière de l’œil qui englobe le tympan. Le tympan est très distinct, moitié moins gros que l'oeil. Il est situé dans une grande tache temporale foncée se prolongeant à travers l'oeil vers la narine. Cette tache est soulignée d'une bande labiaire claire s'étendant de la commissure des lèvres jusqu'à la narine. La peau de la Grenouille rousse est lisse, son museau est court et arrondi. Le dos est brunâtre, roussâtre, jaunâtre (c'est très variable), souvent taché de sombre. Un bourrelet sépare le dos et les flancs. Le ventre est de couleur variable, souvent maculé ou tacheté.

Alimentation: Cette Grenouille se nourrit d’insectes, de vers de terre, d'invertébrés nuisibles.

Habitat: Elle est terrestre en dehors de la période de reproduction. Elle est peu exigeante et habite les bois, les forêts, les prairies un peu humides, les haies, les tourbières et les rives. En montagne, elle reste toute l'année près de l'eau. On la rencontre aussi dans les parcs et les jardins même en zone péri-urbaine.

Chant du mâle: C'est un coassement bref et peu sonore "grouk, grouk, grouk" entendu en période de reproduction, à partir d'avril-mai. Ce ronflement sourd imite le bruit d'un train qui passe au loin.

Comportement: La Grenouille rousse se déplace par petits sauts et bonds. Son activité est surtout diurne et crépusculaire, mais elle chasse volontiers après l'orage et s'active par temps de pluie. Elle est terrestre sauf pendant la ponte et la métamorphose.

Les tétards: Ils apparaissent après 3 à 4 semaines d'incubation. Un têtard est brun-noir, et mesure 45 mm de long, dont 30 mm de queue. Son anus se trouve situé du côté droit de la nageoire caudale.

Les jeunes: Au bout de 3 mois, les têtards se transforment en Grenouillettes de 1 cm à 1,5 cm. Elles se dirigent collectivement vers l'habitat des adultes.

Protection et statut: la Grenouille rouse est  protégée par la directive habitats (annexe V), et par la convention de Berne (annexe III). Elle est à surveiller en Rhône-Alpes.

Les interdictions de colportage, de vente et d'achat de Grenouille rousse ne s'appliquent pas aux spécimens produits par les élevages autorisés.

Grenouille agile = Grenouille pisseuse (Rana dalmatina Nonaparte, 1840) 803

Famille des Ranidae (Classe des Amphibiens, ordre des Anoures).

Description: La Grenouille agile mesure de 6 à 7 cm. Elle est très svelte et élancée, avec un museau triangulaire plutôt pointu (il est court et arrondi chez le Grenouille rousse). Ses membres postérieurs sont démesurément longs (ils dépassent largement la longueur du corps si on les ramène vers l'avant). Cette particularité anatomique la rend très adaptée au saut en longeur (2 m !). Le dos est brun-jaune, brun-rouge, gris-beige, brun pâle à brun rougeâtre, légèrement piqueté de brun-noir, avec généralement un V renversé sombre entre les épaules. Les flancs sont unis ou piquetés de brun. Le ventre est blanc-crème uni ou piqueté de rouge, la gorge et la poitrine blanc-rosé. Le tympan est très rapproché de l'oeil. La tache temporale noire, soulignée de clair, s'étend au-delà des narines. La peau est fine et plutôt lisse.

Dimorphisme sexuel: Il est peu marqué. La femelle est toutefois plus grande (parfois 9 cm) et plus claire avec le ventre piqueté de rouge sombre. Les mâles ont des pelotes copulatrices grisâtres et rugueuses.

Identification: On reconnaît cette espèce à son allure svelte et son museau pointu, ses longues pattes spécialisées dans le saut. Leur talon dépasse le museau lorsque la patte est ramenée vers l'avant. Le tympan est rapproché de l'oeil.

Répartition: Cette espèce est à distribution méridionale. (Uniquement dans le sud en Belgique). On la rencontre en Europe et en Asie, de préférence dans les zones chaudes, jusqu'à 1500 m d'altitude. Elle se trouve dans pratiquement toute la France.

Hivernage: Le mâle hiberne dans les eaux dormantes, alors que la femelle s'enfouit dans la terre ou hiverne sous des feuilles.

Reproduction: L'accouplement est axillaire. La ponte a lieu en mars-avril, avec 600 à 1.400 oeufs groupés en amas qui ne flottent pas en surface.

Lieux de ponte: Les pontes de la Grenouille agile sont plus disséminées que pour les autres espèces. Elle se reproduit dans les mares, étangs près de forêts, flaques et ornières forestières assez profondes.

Chant du mâle: C'est un "kro-kro-kro" discret.

Habitat: La Grenouille agile fréquente les bois de feuillus et leurs lisières, parfois de petites zones boisées, les dépressions humides, les prairies humides ainsi que les mares entourées de végétation sauvage.

Comportement: La Grenouille agile doit son nom ses bonds immenses, jusqu'à un mètre, parfois deux. Elle émet un jet d'urine lorsqu'on l'attrape, ce qui lui a valu son surnom de Grenouille pisseuse. Cette espèce est terrestre sauf en période de reproduction. Elle est surtout nocturne.

Les têtards: Ils mesurent de 4 à 6 cm de long, avec un corps jaunâtre tacheté de brun.

Les jeunes: La petite grenouille de 20 mm quitte l'eau environ 3 mois après la ponte.

Protection et statut:  la Grenouille agile est protégéepar la directive habitats (annexe IV), et par la convention de Berne (annexe II). Cette espèce est à surveiller en France, en Belgique et en région Rhône-Alpes.

Quelques caractéristiques écologiques chez les grenouilles

 

Les Grenouiles rousses Les grenouilles vertes  
Espèce forestière Plaines alluviales ( piscicultures ) Habitat
Large Etroite Amplitude écologique
Important Faible Erratisme
oui oui fidélité au lieu de ponte
Eaux eutrophes Eaux mésotrophes Eaux

L'introduction intempestive de Rana ridibunda fût une menace pour la population locale ( cannibalisme et concurrence alimentaire ), "pollution génétique "

E. La Rainette

Rainette verte = Rainette arboricole (Hyla arborea Linné, 1758) 810

Famille des Hydidae (Classe des Amphibiens, ordre des Anoures).

Description: La Rainette verte est une petite grenouille de 3 à 5 cm de long, à la peau lisse et luisante, verte (mais elle peut parfois être grise voire bleue, ou brune). Le dos est vert tendre, mais peut changer de couleur en fonction de la température, des "émotions" de l'animal ou du support où il se trouve (Il peut s'assombrir jusqu'au quasi noir et s'éclaircir jusqu'au blanc-jaune). Le ventre est blanc granuleux. Les pattes sont longues et grêles. Les doigts sont palmés à la base seulement, les orteils jusqu'à mi-longueur. Il y a des ventouses au bout des doigts et des orteils (pelotes adhésives) qui assurent, avec la forme aplatie du corps, une parfaite adhésion au support .

Répartition: Cette espèce se rencontre au Nord d'une ligne Bayonne-Lyon au-dessous de 1.000 m d'altitude. Elle est présente en Corse, mais absente de la région méditerranéenne. Elle devient très rare en Belgique, elle est protégée aux Pays-Bas et sur certains sites en Région flamande. (au bord de l'extinction en Belgique francophone). Dans le nord de la France, on la trouve encore en grand nombre dans des régions où abondent les prairies avec mares et roselières embroussaillées à proximité.

Dimorphisme sexuel. Le mâle possède un sac vocal sous la gorge, qui se dilate lors du chant. La gorge du mâle est brun-jaune, tandis que celle de la femelle est lisse et blanche. La face interne des doigts présente des rugosités chez le mâle.

Reproduction: La maturité sexuelle est atteinte à 3 ans. L'accouplement s'effectue par amplexus lombaire, au sol. La ponte a lieu d'avril à juin, elle est nocturne est rapide (quelques heures). Les oeufs sont pondus en petits tas de la grosseur d'une noix, et ne flottent pas.

Identification: C'est une petite grenouille arboricole avec des doigts à ventouses (pelotes au bout des doigts). On la distingue de la Rainette méridionale grâce à une ligne noirâtre ou beige qui part du museau, borde ses flancs et décrit une courbe au niveau des hanches. Cette bande sombre sépare donc le dos du ventre. Le ventre est gris blanc d'aspect granuleux, le dos de couleur vert feuille a un aspect très lisse.

Alimentation: La Rainette verte consomme des insectes variés capturés avec agilité (insectes volants capturés dans les arbres).

Habitat: Elle fréquente les mares en lisière de forêt. Elle grimpe volontiers sur les buissons de saules ou dans les ronciers. On l'appele aussi "Rainette arboricole" car elle vit dans les arbres et dans les buissons une partie de l’année, où elle se nourrit d'insectes volants. Elle recherche des sites ensoleillés à proximité de points d'eau : carrières, argilières, mares de prairies avec buissons à proximité, mares entourées de saules, d'arbustes ou de ronces, marais, roselières autour des étangs et plans d'eau. On la trouve dans les mares et étangs infra-forestiers des forêts feuillues ou mélangées de résineux avec une forte proportion de feuillus.

Chant du mâle: En avril-mai, les mâles lancent des appels sonores très puissants audibles à plusieurs centaines de mètres. Ils sont émis grâce à leurs sacs vocaux (situés sous la gorge), utilisés comme caisse de résonance. Les mâles peuvent coasser ainsi plusieurs heures à partir du crépuscule, jusque tard dans la nuit. Leur chant assourdissant est constitué d'une série d'appels stridents espacés puis rapidement répétés ("kâck kâck - kâck kâck").

Comportement: Cette espèce est nocturne et crépusculaire, donc très discrète à l'exception des journées pluvieuses. Elle se déplace par bonds dans la végétation ou par nage rapide. Elle saute et grimpe avec agilité.

Hibernation: La Rainette hiberne dans la vase d'une mare, dans une anfractuosité rocheuse, enfouie dans la terre ou dans une dépression humide.

Protection: Les causes de régression ou de disparition de l'espèce ne sont pas clairement comprises (pesticides ?).

Les tétards: Ils sont gris foncé tacheté d'or, et mesurent 4 cm avant transformation. Leur queue se termine en pointe fine et la crête dorsale commence entre les deux yeux, qui sont visibles du dessus et du dessous.

Les jeunes Rainettes quittent l'eau au bout de trois mois.

Protection et statut:  la Rainette verte est protégée par  la directive habitats (annexe IV), et par la convention de Berne (annexe II). Cette espèce est vulnérable

LE PROBLEME DE LA RAREFACTION DES BATRACIENS

Il s'agit d'animaux en danger

L'environnement devient inhospitalier :

Carrières abandonnées, Ruines, Forêts feuillues, Sites karstiques, Clairières, Mares, points d'eau, Ornières : EN DIMINUTION

Résineux, curages, empierrements : EN AUGMENTATION

Emménagement de routes, urbanisme,....... sont des obstacles aux migrations ---> recolonisation moins aisée.

Effet des pesticides

- Moins d'insectes--------> diminution de la nourriture

- Herbicides,---------> diminution de la nourriture et des supports-lieux de ponte

Modification de la prédation 

Augmentation des Carpes, Perches soleil, Truites---------R ridibunda

Altération qualitative des eaux 

Eutrophisation ( NO3- )

Zn, Pb....

NaCl, CaCl2

Pollutions physiques ( boues )

Pollutions thermiques, radioactives.....

suite

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 09/11/2015