Arthro suite chélicérates

système nerveux

Il est simple et caractéristique de l'embranchement. En position antérieure existe un cerveau résultant de la fusion de trois neuromères, prolongé par une chaine nerveuse sous-intestinale portant au niveau du prosome un ganglion nerveux résultant de la fusion de cinq neuromères et trois ganglions au niveau de l'opisthosome.

Les organes des sens

Il existe une paire d'Ocelles ou yeux simples, médians et une paire d'yeux composés chacun de sept ou huit Ommatidies disposées en quartiers d'orange. Chaque ommatidie comprend une Cornéule ou facette, différenciation de la cuticule qui devient transparente, un système dioptrique équivalent à un cristallin rudimentaire et une assise de cellules ou Rétinule, porteuses de pigment photosensible, la rhodopsine. Chaque ommatidie est isolée des autres par un manchon opaque de pigment et la rétinule est en contact direct avec la structure réfringente : la vision est de type juxtaposée.

Les Limules n'ont pas différencié de pédipalpes.

Le tube digestif

La bouche est située sur la face ventrale du prosome et s'ouvre entre les troisième et quatrième paires d'appendices locomoteurs. Elle est prolongée par un pharynx, puis par un oesophage orienté vers l'avant et qui débouche dans un Gésier situé en avant du cerveau. Un intestin linéaire suit le gésier et s'ouvre par un anus à l'extrémité postérieure de l'opisthosome. Entre l'intestin et la chaine nerveuse existe une masse cartilagineuse, l'Endosternum.

sans-titre-616.png

Beaumont/Cassier 

L'appareil respiratoire

Les Limules ont une respiration branchiale dont les organes sont situés au niveau des pattes foliacées branchifères de l'opisthosome.

sans-titre-618.pngBeaumont/ Cassier

L'appareil circulatoire

Le coeur est archaïque, il est représenté par le vaisseau sanguin dorsal qui a acquis des propriétés contractiles. Il envoie antérieurement une aorte antérieure et envoie latéralement une artère au niveau de chaque segment et reçoit autant de veines homologues.

L'appareil génital

Sur l'opisthosome s'ouvre un Opercule génital. Les sexes sont séparés, mais l’appareil génital est construit sur le même plan chez les mâles et les femelles . La gonade située dans la moitié postérieure du prosoma et dans l’abdomen, au dessus du tube digestif , est constituée par un réseau symétrique de tubules ovariens  ou de sacs et conduits spermatiques . Les gamètes arrivent aux pores génitaux au moyens de deux courts gonoductes.

Reproduction

En période de reproduction , les Limules se rassemblent dans la zone intertidale, le long des baies et des estuaires. Le mâle grimpe sur la carapace abdominale de la femelle où il se maintient à l’aide de ses premières pattes ambulatoires modifiées en crochets.

sans-titre-619.png

 

La femelle creuse une cavité dans le sable et dépose 200 à 300 œufs de grande dimension que le mâle féconde.

Les œufs centrolécithes  ( 2 à 3 mm diamètre) , entourés d’un épais chorion subissent une segmentation totale .

A l’éclosion le larve  dite trilobitique , mesure 1 cm. Elle est active, nage sur le dos et creuse dans le sable ; son telson ne forme pas un aiguillon et elle ne possède que deux branchies . Des mues successives assurent la croissance,   l’apparition des autres branchies et la formation du telson.    

Biologie et Classification

Il existe un seul ordre actuel de Mérostomes, celui des Xiphosures. Les genres en sont Xiphosura ou Limulus, espèce littorale présente dans l'Atlantique Nord-Ouest, Tachypleus vit en Malaisie et Mer de Chine, Carcinoscorpius est présent du Golfe de Bengale aux Philippines.

Dans le passé, ils prospérèrent dès le Cambrien.

II.2.2.1.2 Sous classe des Gigantrostracés (Euryptérydés)

 

Cette classe regroupe des genres fossiles de l’ère primaire  éteinte depuis le Permo-Carbonifère. Ce sont les plus gros Arthropodes connus, puisque certains dépassaient 2 m de longueur. Les espèces connues sont primitivement marines et littorales ( Ordovicien ) mais elles colonisent secondairement les eaux saumâtres , les eaux douces et finalement sans doute les terres émergées.

 

-   Ces animaux se rattachent à la souche centrale des Xyphosures, étant donné  qu’ils en conservent le plan d’organisation. Ils s’en distinguent cependant par l’absence d’expansions pleurales, la persistance de la segmentation abdominale et la subdivision de l’abdomen en un mésosome    ( 7 segments ) et un métasome ( 5 segments). 

 

-          5 paires d’appendices ambulatoires et une paire de chélicères soit 6 paires d’appendices portées par le céphalothorax portant  lui même deux gros yeux latéraux et deux ocelles médians. Les chélicères sont terminées par une pince, petites et grèles en général, mais atteignent chez Ptérygotus une dimension importante.

 

-          Les appendices ambulatoires ou gnathopodes , uniramés dont la taille augmente de l’avant vers l’arrière sont terminés par une griffe ( 4 premières paires) ou une palette natatoire ( cinquième paire).

 

-          La bouche est limitée en arrière par une pièce impaire, l’endostome et dissimulée par une pièce postorale, le métasome, propre aux Gigantostracés. 

 

-          Mésosome ou préabdomen : 7 segments, 6 paires d’appendices . La paire 1 constitue l’opercule génital, les paires 2 à 6 sont lamelleuses et branchifères ; le métamère 7 est apode.

 

-          Métasome  ou postabdomen : 5 métamères distincts apodes et étroits.

 

Telson : recourbé en forme d’aiguillon ou en forme de palette horizontale

 sans-titre-620.png

 Beaumont/Cassier

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 05/10/2012