Classification des sols 4

Les sols à humus brut

IV LES SOLS A HUMUS BRUT

A.Caractères généraux des sols podzoliques et des podzols

Profil ABC et humus de type mor . Le mor est responsable de l'altération chimique intense des éléments silicatés.

B.Conditions de formation

1. Climat froid et humide

Un climat froid entraîne une décomposition lente de la matière organique , et par conséquent son acidification = sol zonal. = cas généralisé.

Une pluviosité abondante + nébulosité élevée provoque un lessivage intense et favorise indirectement la podzolisation = climat atlantique sur roche mère filtrante  = phénomène localisé.

Il s'avère donc que les deux types de climat sont, pour des raisons différentes, favorables à la production et à l'entraînement de composés organiques solubles, qualifiés d"'agressifs" par Duchaufour, ces composés étant les agents actifs de la podzolisation . Dans le premier cas, le podzol est un sol climacique ( climax climatique ), dans le second, c'est un sol dégradé.

2. La végétation

D'une manière indirecte, par l'humus qu'elle forme, et lorsque celui-ci est acide, à complexe dispersé, C/N élevé, etc ... = humus mor.

3. Les conditions stationnelles : roche mère et topographie .

Une roche mère filtrante et pauvre en minéraux altérables ( sables quartzeux), à texture grossière mais homogène, située sur pente faible exalte la podzolisation.

La situation inverse ( par ex. certaines arènes granitiques ) sur forte pente , etc ... ralentire la podzolisation ou la rendre incomplète ( sur pente forte parce que l'érosion intervient).

C. Profil type d'un podzol ferro-humique en station drainée : du type ABC avec A2 gris cendré.

A0 : Très épais ( 10-20 cm.) composé de trois parties L-F-H ( litière, fermentation, humification ) qui ne sont pas nécessairement présentes simultanément.

Horizon holorganique ( holos = tout, entièrement organique ), la m.o. étant incomplètement décomposée

Structure fibreuse ou lamellaire . Peut-être très sec ( physiologiquement sec ).

O= A1=Ah : 2-5 cm. est plus minéral qu'organique ; noir, riche en humus; structure particulaire

E=A2=Ae épaisseur variable selon le degré d'évolution . Horizon décoloré ou cendreux; structure particulaire meuble dite " cendreuse". Les silicates sont attaqués et donnent du sable pur

B1-Bh : 10-20 cm. . dans des podzols très évolués, mais souvent réduite à une bande noire. Accumulation d'un humus colloïdal; structure pelliculaire ( pellicule colloïdale autour des grains de sable )- " flocons"

B2=Bs ou Bfe 5-15cm. Horizon rouille , à accumulation d'hydrates de fer et d'aluminium; structure floconneuseou pelliculaire, parfois concrétionnée en masse : alios

C : Roche mère gréseuse ou sableuse. 

D. Principaux caractères analytiques

-pH très bas ( 3,5 à 4,5 en A0); augmente en B

-Les horizons B sont enrichis considérablement en fer libre ( en alumine et silice amorphes également ), tandis que le A2 est pratiquement dépourvu d'oxydes de fer libres

-Les composés humiques les plus polymérisés s'accumulent en Bh = B1 dans les podzols ferro-humiques, tandis que B2 = Bs, est surtout enrichi en acides fulviques qui ne masquent pas la couleur rouille du fer.

-C/N de B supérieur à 20 -Taux de saturation en cations du complexe absorbant très bas : en général compris entre 5 et 10 %

-Capacité d'échange élevée en A0 et Bh ( qui sont riches en humus ) ; presque nulle en A2.

E. Mécanisme de la podzolisation

-En climat atlantique , elle est précédée par le lessivage." Le lessivage prépare la podzolisation".

- En climat boréal ( ainsi qu'en montagne) : elle peut se produire directement sous l'action de l'humus acide produit par la forêt épineuse, ou la lande à Ericacées, de même que sous l'action du froid.

-La podzolisation résulte d'une acidification accentuée de l'humus ( mor ) produisant en grandes quantités des composés organiques solubles ou pseudosolubles qui migrent en profondeur ( d'abord les anions organiques simples  = phase des sols podzoliques; ensuite les composés organiques plus polymérisés  = phase podzol).

-Ces composés solubles et pseudosolubles ( = dispersés) non seulement réduisent tout le fer libre en A1 et A2, mais en outre attaquent la matière minérale par voie chimique : le complexe absorbant est partiellement détruit, l'alumine et la silice sont libérés. Les oxydes de fer et d'alumine sont intégrés dans des complexes organiques et entraînés vers le bas ; la silice migre à l'état soluble.

- Ainsi dans le A2, ne contient plus qu'une très faible quantité d'argile minéralogique : tous ses composants les plus fins sont constitués par des grains de quartz d'origine détritique.

Le rapport SiO2/Al2O3 est toujours plus élevé en A2 qu'en B  

Le mécanisme d'évolution des argiles et de la matière organique dans la podzolisation ne peut être développée içi. Il est toutefois résumé dans le tableau suivant .

PRINCIPALES DIFFERENCES ENTRE LE LESSIVAGE ET LA PODZOLISATION

 

LESSIVAGE

1. Mull ou moder à minéralisation rapide

2. Humification insuffisante en A1 pour s'opposer au processus d'entraînement

3. Formation de composés organiques

solubles fermentesciles, peu durables,

qui disparaissent au sein de l'horizon A1

4. Entraînement mécanique simultané de l'argile la plus fine et du fer ferrique

lié.

PODZOLISATION

1. Mor à minéralisation lente

2. Absence presque totale de formation de composés humiques .

3. Formation de composés abondants ,

durables qui s'accumulent et se polymérisent en B après migration

4.Ces composés solubles très acides,

sont " agressifs" à l'égard des argiles

et des minéraux qu'ils altèrent en

libérant SiO2 et Al2O3 . La totalité des oxydes de Fe et d'Al est complexée et entraînée

 

REMARQUES

Le lessivage en milieu acide et mal aéré est un processus intermédiaire entre le lessivage proprement dit et la podzolisation . Dans ce cas, les composés organiques solubles réduisent le fe et favorisent la migration des argiles ( d'ailleurs peu altérées dans ce cas ) .

La remontée du B. En réalité il s'agit d'une superposition lorsque le lessivage précède la podzolisation. Le B lessivé, correspondant à la phase forestière est plus profond tandis que le B podzolique corrélatif à la lande est plus superficiel.

Scan0112Scan0101

 

 

 

E. Principaux types de sols à humus brut ( mor )

Duchaufour classe les sols podzolisés en tenant compte de deux critères : l'importance de l'hydromorphie et le degré de podzolisation.

1)  sols podzolisés non hydromorphes : milieu bien drainé sans nappe permanente

a. Sols ocres podzoliques : faible distinction entre les horizons; A2 absent ou sporadique

Profil A0 ( moder ou mor )/A1/Bh/Bs. Parfois liseré cendreux discontinu à la limite de A1/Bh.

Bh brun à l'opposé du Bh noir des podzols; C/N supérieur à 20 partout; acides humiques peu polymérisésen Bh; acides fulviques en Bs avec teinte ocre vif de Bs, mais le fer migre peu car forte aération. Ces caractères analytiques sont bien les symptômes de la podzolisation , mais celle-ci est lente

Situation sur sol de pente qui, combinée à lo'aération, ralentit l'entraînement du fer ( la pente détermine un lessivage oblique qui l'emporte sur le lessivage vertical.

Par contre la migration de A1 n'est pas fortement contrariée.

b. Sols podzoliques : présence d'un A2 distinct, très clair mais non cendreux reposant sur Bs ocre rouille.

c. Podzols sur lande sèche.

A ( mor très épais et acide )/A2 cendreux/B contenant de la matière organique.

On distingue :

-les podzols ferrugineux , un seul B surtout ferrique

-les podzols humo-ferrugineux : Bh et Bs présents .   

Ces derniers sont les plus évolués. Le Bs est souvent concrétionné en masse et durci ( alios ferrugineux).

d. les sols humo-cendreux

(ou podzol-rankers) A0/A2 cendreux /C. Pas de B. Pentes fortes de roches dures ( =UMBREPTS)

2) Sols podzolisés à hydromorphie profonde

a. Sols podzoliques à pseudogley

A2 presque cendreux sur Bg ( pseudogley, voir plus loin )

b Podzols à pseudogley

A2 cendreux/Bh/Bs - ou plus souvent un seul : Bh ou Bg

3) Sols podzolisés hydromorphes

a. Podzols humiques hydromorphes

Imprégnation de l'entièreté du A par la matière organique : hydromor ou hydromoder. A1 et A2 peu distincts, épaiss. de 30-40 cm., noirs avec grains de quarts brillantsBh cimenté par des composés humiques précipités autour des grains de quartz( alios humique)/ Gr gley réduit, blanc ou décoloré.

b. Podzols hydromorphes à alios ferrugineux .

A2 cendreux/Bs riche en fer, ( alios ferrugineux, très dur( l'alios humique est peu durci).

Scan0113 F. Podzols et végétation

Les podzols climaciques ( boréaux et alpins , d'origine climatique ) sont en équilibre avec leur végétation ( forêts résineuses climaciques ): mor actif, +- riche en cations échangeables et assurant en général une nutrition minérale et azotée suffisantes aux résineux bien pourvus de mycorrhizes.

Les podzols atlantiques , appauvris par un lessivage préliminaire sont très différents : mor inactif et diverses caractéristiques défavorables à toute végétation autre qu'Ericacées et résineux frugaux ( pins ).

Les podzols atlantiques sont défavorables à la vie végétale à la fois par leurs propriétés physiques et chimiques.

Au point de vue physique :

A0 "physiologiquement sec" asphyxiant par excès d'eau ou sec suivant la saison

A2 sans structure

B : bonne capacité de rétention d'eau mais souvent compact ou asphyxiant et iompénétrable aux racines .

Au point de vue chimique .

pH très bas : bases ( K,Na ) énergiquement retenues par le complexe absorbant; P2O5 insolubilisé ( Phosphates de fer et d'alumine ), décomposition lente d'un humus pauvre en N ( C/N supérieur à 30)

A2 et B pauvres en bases échangeables . A2 stérile , b contenant Mn et Al libres : corps toxiques.

L'enracinement des plantes est localisé en A0 et A1, sauf quelques racines - suçoirs qui pénètrent en B et souvent se ramifient à sa surface . Améliorations possibles par : incinération, chaulage, exposition brutale au soleil, éclaircies, engrais complet incorporé au sol par trituration, défoncement ( alios ).

Au point de vue agricole : sols pauvres .

Appliquer un chaulage modéré + travail intensif du sol ( mélange A0 et A2), fertilisation.

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 25/06/2015