Classification des sols 3

Sols évolués à mull / sol brunifié à mull

III. LES SOLS EVOLUES A MULL ENCORE APPELES SOLS BRUNIFIES A MULL

Les sols bruns

Paragraphe à mettre en rapport avec  le point L de la page précédente

Profil A(B)C ou ABC avec un humus de type mull ( parfois mull-moder): minéralisation rapide et polymérisation moyenne des acides humiques.

Le mull ne cause aucune dégradation chimique des argiles , mais celles-ci peuvent être entraînées ( lessivage) ; le rapport SiO2/Al2O3 reste constant à toutes les profondeurs.

La majorité des oxydes de fer sont liés au complexe argilo-humique floculé : importance de l'aération.

La coloration brune est due aux oxydes de fer hydratés porovenant de l'altération de la roche mère.

On distingue deux groupes en région tempérée :

- les sols bruns = INCEPTISOL

- les sols lessivés = ALFISOLS.

A noter que la classification française réunit les sols bruns et les sols lessivés dans la même classe. La classification américaine les réunit dans deux ordres différents : LES INCEPTISOLS et les ALFISOLS.

- Les sols bruns acides marmorisés, sur couches solifluées sur Fragipan, les sols bruns ocreux ( Ardennes ) etc...   

Le Fragipan est un Horizon formé en milieu acide; à texture limoneuse . Très tassé et dense, donc sans pores grossiers, de structure massive ou prismatique; se trouve à une profondeur comprise entre 0,5m et 1 m. Sillonné de veines blanches.

N.B. Les sols bruns à profil uniforme sont rares en climat atlantique , sauf cas particuliers : sols de pente, certains sols cultivés remaniés et homogénéisés par la culture , certaines roche mères compactes.

A.Genèse des sols bruns.   

- Liés à l'existence d'un humus du type mull forestier , à décomposition rapide ( restitutions ).

- Les complexes, fer-argile-humus forment le ciment des agrégats : ils seraient à l'origine de la couleur brune des sols ; c'est de leur stabilité que dépend celle du profil.

- Grande importance de l'aération du profil: s'il est mal aéré, une partie du Fe est réduite et se sépare des argiles : le lessivage commence.

- Le lessivage éventuel est équilibré par les processus de "remontée", brassage des animaux ,...

B.Sols bruns et végétation

Au total, les sols bruns sont de bon sols, les meilleurs des régions tempérées et les plus favorables à la culture, mais leur stabilité peut être précaire.

Encore faut-il distinguer les divers sols bruns.

Les sols bruns calciques représentent l'optimum, ils sont assez profonds et frais et conviennent à la grande culture. Les autres types de sols bruns , peuvent recevoir des affectations diverses suivant leurs particularités ou leurs manquements :

Vocation nforestière ( secs, superficielsacides, caillouteux, versants chauds,...)

Prairies ( frais à humides , versants frais ).

Les sols lessivés   ( UDALFS = sols lessivés humides, classe des ALFISOLS)

Sols A/Bt/C où les A2 et B se distinguent à l'oeuil nu = lessivage du fer et de l'argile.

Décomposition rapide de l'humus mull ou moder.

A. Conditions de formation

Climat : tempéré atlantique ou méditerranéen humide à forte pluviosité non estivale. Sont particulièrement fréquents en climat constamment humide à saisons peu contrastées.

Roches mères : en principe, toute roche mère filtrante, en station bien draînée. On peut l'observer sur des roches mères non acides , riches en bases mais non calcaires en surface.

Les roches mères les plus fréquentes sont les limons.

Mais aussi : alluvions anciennes , dépôts glaciaires anciens, arênes remaniées ou solifluées, argile à silex,...

Végétation : forêts feuillues atlantiques : chênaie ou chaînée-hêtraie climaciques.

Processus du lessivage : entraînement  mécanique de l'argile et du Fe en milieu peu acide et biologiquement actif . L'argile est peu altérée chimiquement dans le lessivage , au contraire de la podzolisation.

B. Profils types    

1) Sol brun lessivé :

A1 mull moyennement saturé en bases; peu épais; structure grumeleuse

A2 brun clair; structure finement agrégée ou lamellaire

Bt : plus foncé, enrichi en argile et en fer; structure polyédrique à enrobements d'argile ferrugineuse; parfois existence de taches de rouille ( marmorisation)

Scan0111

Scan0101Végétation

Chênaie à charmes ou chênaie hêtraie en bon état; flore du mull. Bt assure une bonne réserve d'eau en période humide.

Complexe absorbant : avec deux maxima de S/T, l'un en A1 ( remontée biologique ) l'autre en Bt ( par absorption des bases entraînées depuis A2 ) Indice d'entraînement des colloïdes : 1,5-2 ( Fe et argile )

2) Sol lessivé acide

Horizons plus contrastés que ceux du profil précédent ; sol plus acide; lessivage plus accentué des colloïdes.

A0 : 1-2 cm; à décomposition lente

A1 : 5-10 cm. mull-moder , acide ( pH 4 à 5 ) structure partiellement détruite

A2 : beige , souvent limono-sableux, structure à tendance particulaire, assez poreuse; souvent stratification horizontale ; limite avec le B plus tranchée que dans le type précédent

Bt : ocre rouille , en général compact; structure polyédrique ou cubique. C/N +- 20, désaturation plus importante que dans le cas précédent, mais il y a encore enrichissement en bases en A1 et B ( voir cas précédent). Indice d'entraînement du fer libre compris entre 2 et 3. 

Ce sol a été interprété soit comme résultant d'un début de dégradation du sol brun lessivé, soit comme un sol climacique sur roche mère acide, filtrante ou mal aérée.

Végétation

Chênaie acide +- clairièrée; les espèces végétales sont des "soiciales acidiphiles " .

N.B. La mise en culture et l'érosion peuvent avoir mis le B en surface ( profil tronqué ).

3) Pour mémoire mais importants en pratique :

- Sols lessivés à fragipan , les horizons à fragipan sont fréquents en Ardenne sur les surfaces en pente douce .

- Sols lessivés à pseudogley.

- Sols lessivés podzoliques.

- Sols lessivés des climats boréaux ou continentaux.  

C. Les sols lessivés et la végétation

Le lessivage de l'argile, en milieu peu acide et bien aéré, n'est pas défavorable à la végétation : Bt est facilement colonisé par l'appareil radiculaire. Travail du sol facile, bonnes réserves en eau , de bases, cycle de N et complexe absorbant favorables . Les conditions physico-chimiques en sol fortement lessivé , acide et mal aéré, sont au contraire défavorable à la vie végétale .

Les sols bruns lessivés profonds sont les meilleurs sols de grande culture ( céréales, betteraves ); s'ils contiennent trop d'éléments fins ou sont trop acides , leur structure risque de se dégrader. On y veille en appliquant des amendements calciques adéquats et en maintenant un taux humique suffisant. 

Les sols bruns lessivés acides sont à vocation forestière , parfois de prairies médiocres.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 25/06/2015