Classification des sols

Classification des sols

Elle vise d'abord à classer les grands types de sols mondiaux en un ensemble bien hiérarchisé, et d'autre part, à donner un outil de travail à des fins pratiques ( cartographie de détail, à but agricole ). Il est évident que les moyens et les buts sont différents et dans beaucoup de pays le travail de classification a été abordé simultanément à ses deux extrémités.

Les classifications des unités supérieures doivent faire abstraction des propriétés de détail pour se baser exclusivement sur les processus fondamentaux des profils . C'est pourquoi on les dit génétiques.

Les premières classifications génétiques étaient basées soit sur le climat, soit sur un facteur chimique, soit sur les deux à la fois ( classifications mixtes ). Actuellement elles se basent sur l'ensemble des caractères du profil : morphologiques, biologiques, physico-chimiques, minéralogiques. Ce sont des classifications génétiques à caractère synthétique.

Nous utiliserons la classification française adaptée par G.Manil qui fût professeur à la Faculté des sciences agronomiques de Gembloux ( chaire de pédologie ).

Unités de classification

- Ordre : suivant le stade d'évolution du profil AC, A(B)C, ABC,...

- Classe : suivant :

+ degré de développement de profil

+ mode d'altération des minéraux, de néoformation d'argiles

+ propriétés d'humification

+ hydromorphie, halomorphie, etc...

- Groupe, suivant certaines caractéristiques évolutives telles :

+ Degré de lessivage

+ différenciation des horizons

- Sous groupe : suivant variations quantitatives des propriétés de groupe

- Unités inférieures : famille, série, phase, type, ...

RAPPEL 

Subdivision des horizons principaux

Les subdivisions des horizons principaux sont indiquées soit à l'aide de lettres minuscules , soit à l'aide de chiffres arabes  en indices qui permettent de préciser certaines caractéristiques de ces horizons.

Horizons A 

- A00 ou L : litière , débris végétaux identifiables.

- A0 : horizon organique à structure originelle détruite  ( + de 30 % de matière organique  ).A0 est appelé actuellement O si non tourbeux ou H si il est tourbeux.

- A1 ou Ah ou A : horizon mixte contenant en mélange de la matière organique ( moins de 30 % ) et de la matière minérale.

- Ap Horizon humifère labouré donc homogénéisé, et à limite inférieure nette.

- A2 ou Ae ou E : horizon pauvre en matière organique  souvent lessivé en argile et en sesquioxydes, couleur claire  ( horizon dit éluvial )

- A3 ou A/B ou AB : Horizon de transition entre les horizons éluvials et illuvials marquant un début d'accumulation des colloïdes.

Horizons B

Les indices numériques sont utilisés pour indiquer des variations quantitatives non qualitatives

- B1, transition avec A3

- B2, zone d'accumulation principale

- B3, zone de transition entre B et C

Les minuscules indiquent les variations qualitatives

- Bt , accumulation d'argile

- Bh, accumulation d'humus

- Bs ou BFe , accumulation dominante de sesquioxydes

Horizons G 

G0, gley oxydé à tâches et concrétions de Fer ferrique   

Gr = gley réduit uniformément verdâtre à Fer ferreux dominant

Rem : certains indices s'appliquent ,suivant le cas, à des horizons principaux différents A, B, ou C 

g : pseudogley , à hydromorphie temporaire , bariolage de tâches blanches, grises, ou rouilles, parfois de concrétions noires.

Ca : horizon enrichi en Carbonate de Calcium

Cs : horizon enrichi en sulfate de calcium

Egalement X = fragipan, m structure massive, Sa : efflorescences salines

Certaines modifications à cette nomenclature ont été proposées :

E remplacerait Ae

O remplacerait A0 

Bw remplacerait [B]

Principes généraux des classifications synthétiques

Il est évident que les buts et les moyens sont différents, et dans beaucoup de pays, le travail de classification a été abordé simultanément à ses deux extrémités. Les classifications supérieures doivent faire abstraction des propriétés de détail pour se baser exclusivement sur les processus fondamentaux des profils ; c'est pourquoi on les dit "génétiques".

Les premières classifications génétiques étaient basées soit sur le climat, soit sur un facteur chimique, soit sur les deux à la fois  ( classifications mixtes ). Actuellement elles se basent sur l'ensemble des caractères du profil : morphologiques, biologiques , physico-chimiques , minéralogiques , ce sont des classifications génétiques à caractères synthétiques . 

Les critères fondamentaux sont :

1) Le développement de profil, en liaison avec son degré d'évolution : profils (A)C, AC, A(B)C, ABC

2) Le mode d'altération climatique : les sols les moins altérés chimiquement se rencontrent en climats arides secs ou froids ( par exemple de steppe ); les plus altérés chimiquement appartiennent appartiennent aux climats équatoriaux humides .

3)Le type de matière organique  et son influence sur le génèse et l'évolution des sols

4) l'influence des matériaux parentaux  : cas des sols intrazonaux, tels les sols sur cendres volcaniques .

5) l'hydromorphie, dans le cas où elle est suffisamment accentuée pour intervenir sur l'évolution des sols - parfois aussi l'halomorphie  ( classification française des sols )       

exemples :

climax climatique des plaines atlantiques : chênaies atlantiques à mull

- sols analogues :

+ sur limon : sol brun lessivé à mull

+sur terra fusca : sol brun calcique à mull 

+ sur sable limoneux : sol lessivé acide à mull

- climax climatique subalpin : Pineraie à rodhodendrons, à humus mor

- sols analogues :

+ sur calcaire : rendzine à mor

+ sur roche acide : podzol à mor

CHARPENTE DE LA CLASSIFICATION

 

I  ORDRE DES SOLS NON EVOLUES OU PEU EVOLUES

A. Classe des sols minéraux bruts

Sols sur matériel minéral récemment mis en place ou d'érosion actuelle

Profil (A)C ou (A)R

Exemple : dunes

B. Classe des sols peu évolués

Amorce de processus pédogénétique

profil AC ou AR

Cette classe comprend notamment les sols sur colluvions et alluvions

II. ORDRE DES SOLS EVOLUES 

II.1 SOUS ORDRE DES SOLS ZONAUX

A. Classe des sols podzolisés

Humus mor, climat froid et humide, végétation de résineux, bruyères

Substrat suffisamment perméable

Profil ABC avec A2 blanchi cendreux et B d'accumulation d'humus ( Bh) et/ou d'accumulation de sequioxydes (Bs) ou (Bfe).

B. Classe des sols bruns

humus mul ou moder, climat tempéré humide

Végétation des forêts feuillues

B1 Sous classe des régions tempérées :

- Groupe des sols bruns de type A(B)C,pas d'entraînement d'argile ( sols bruns acides de l'Ardenne ).

- Groupe des sols bruns lessivés, profil de type ABC ( sols bruns lessivés sur loes de Hesbaye)

- Groupe des sols bruns dégradés ou altérés.

- Groupe des sols bruns hydromorphes , manifestation de gley ou pseudogley sous l'influence d'un relèvement de la nappe aquifère.

B2 Sous classe des climats continentaux

B3 Sous classe des sols bruns des climats boréaux

B4 Sous classe des sols bruns des climats chauds et humides.    

C.Classe des sols ferrugineux tropicaux et sub-tropicaux   

C1 Sous classe des sols bruns et rouges des climats tempérés chauds ( méditerranéens ) : climat de type méditerranéen, végétation de forêt claire, guarrigue, profil AC ou ABC, teinte plus ou moins rouge , au moins dans les horizons B ( oxydes de fer peu hydratés ).

C2 Sous classe des sols ferrugineux tropicaux : climat type sahélien, soudanien à longue saison sèche de 8 mois environ, végétation de savane +/- arborée..

C3 Sous classe des sols fersiallitiques à réserve calcique, souvent sur roche mère calcique profil A(B)C ou ABC ; sans réserve calcique sur roche mère gréseuse et schistes non calcaires.

D. Classe des sols ferralitiques  ( sols latéritiques )  

Climat tropical humide - végétation forestière , profil ABC avec libération spectaculaire d'oxydes de fer allant jusqu'à concrétionnement continu ( cuirasses et carapaces latéritiques ).

II.2 SOUS ORDRE DES SOLS INTRAZONAUX

A. Classe des sols calci-magnésiques

Humus mull ou mull calcique , roche mère calcaire - ou calco-magnésienne.

A1 Sous classe des sols carbonatés

- Groupe des rendzines et pararendzines, profil de type AC avec horizon humifère foncé et épais - présence de calcaire dans tout le profil

- Groupe des sols bruns calcaires profil A(B)C, présence de calcaire.

A2 Sous classe des sols gypseux.

B. Classe des vertisols

Forte proportion d'argiles gonflantes ( montmorillonites ), profils de type A(B)C, ou A(B)Cg..., avec horizons souvent perturbés par des mouvements internes dus à l'irrégularité des gonflements - remontée vers le haut des graviers et cailloux sous l'effet des pressions latérales . Couleur foncée correspondant aux argiles noires tropicales et aux sols noirs hydromorphes méditerranéens.

C. Classe des andosols

Sols dérivés des cendres volcaniques

D. Classe des sols hydromorphes

Evolution influencée par un état réducteur lié à la présence d'une nappe aquifère permanente ou temporaire à +/- grande profondeur .

D1 Sous classe des sols hydromorphes non tourbifiés

- Groupe des sols à gley : humus hydromul ou hydromoder - nappe aquifère plus ou moins permanente

- Groupe des sols à pseudogley : nappe aquifère temporaire alternance de périodes de réduction et d'oxydation - aspect moucheté ou panaché du profil.

D2 Sous classe des sols semi-tourbifiés

D3 sous classe des sols hydromorphes tourbeux ( tourbes )

E. Classe des sols halomorphes

Présence de quantités importantes de sels de sodium à cause de :

- Nappe aquifère salée, au voisinage des mers ou des lacs salés

- Présence de dépôts salins d'origine géologique, dont l'influence est favorisée , soit par un climat aride, soit par un sous-sol imperméable, soit par les deux à la fois. L'exportation du sel est limitée hors du profil, de la roche mère. Dans les sols à alcali blancs = ( sols salins ) , présence en surface d'efflorescences blanches de sel.       

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 23/06/2015