Pédologie pour l'agronomie 2

PREMIERE PARTIE : LES CONSTITUANTS DU SOL ET LEUR ORIGINE

Bibliographie :

1) Pédologie 2 constituants et propriétés du sol - M. Bonneau, B. Souchier - Masson 1979

2) Pédologie, sol, végétation, environnement - Ph. Duchaufour

3) Les bases de la production végétale Tome 1, le sol - D.Soltner, Editions Le Clos Lorelle St Gemmes sur Loire 1984.

4) Notes personnelles, Syllabus R.Evrard 1985  

1.METHODES D'ETUDE D'UN SOL

1.1 Qu'est ce qu'un sol

C'est un milieu naturel à propriétés essentiellement dynamiques, différencié en horizons à constituants minéraux et ( ou ) organiques généralement meubles, résultant de la transformation de la transformation d'une roche mère sous jacente, sous l'influence de divers processus chimiques, physicochimiques et biologiques. Ces horizons diffèrent de la roche mère par certains caractères morphologiques, physiques, chimiques et biologiques.

Le sol est l'un des composants de l'écosystème qui est défini comme étant un système biologique fonctionnel constitué par un ensemble d'êtres vivants ( biocénose) plus ou moins en équilibre avec le climat local et les facteurs édaphiques (relatif au contexte abiotique de développement du sol). C'est pourquoi l'interprétation complète et valable des données pédologique ne peut se faire que si l'on considère le sol dans son milieu naturel ( ex : à quoi bon étudier les possibilité de grande culture dans les sols à forte pente ? ).

Le sol est le support des végétaux, le milieu dans lequel, grâce à leurs racines, les plantes se procurent l'eau et les éléments nutritifs dont elles ont besoin.

Les propriétés d'un sol, physiques, chimiques et autres règlent les conditions dans lesquelles les végétaux peuvent assurer leur subsistance, dans un cadre climatique et géomorphologique donné. 

1.2  Le profil et les horizons 

La formation et l'évolution d'un sol conduisent à distinguer, dans une tranchée verticale ou profil des strates successives que l'on appelle horizons. 

L'examen du profil est le point de départ de toute étude pédologique.

 

Fig 1 : examen d'un profil pédologique ( tiré de Wikipédia )

 

Un profil est établi par creusement ( pelle, pioche, etc ), soit en rafraîchissant une tranchée au niveau de son talus jusqu'à une profondeur de + ou - 1 m. en Belgique. Cette dernière méthode est cependant un pis aller et n'est nullement à conseiller systématiquement.

La prospection pédologique peut également être réalisée à l'aide de sondages, au moyen d'une sonde pédologique, instrument à ne pas confondre avec une canne pédologique destinée au prélèvement d'échantillons de terre.

 

il

Fig 2 : sonde ou tarière pédologique.

1.3 Schéma d'un profil pédologique théorique complet

 

Lors de l'examen d'un profil, on peut distinguer, avec un peu d'habitude, des horizons éluviaux ou lessivés ( = A ), des horizons illuviaux ou enrichis ( = B ), un horizon C qui par définition n'est ni appauvri ni enrichi, et qui constitue la roche mère pédologique. C'est une roche meuble qui provient de l'altération physique essentiellement de la roche mère géologique sous jacente ( = D ou R ). 

La roche mère pédologique donne naissance au sol, sous l'action des différents facteurs du milieu : nature de la roche mère pédologique ( p ), climat ( cl ), organismes vivants ( o.v ), topographie ( to ), temps ( te ).

SOL = f ( p,cl,ov,to,te )

Remarques :

Le sol agricole est la partie de la couche superficielle de l'écorce terrestre qui, grâce à sa structure meuble et sa composition physicochimique, est en mesure d'assurer le développement normal des végétaux cultivés ( d'après D. SOLTNER dans " les bases de la production végétale 1 ").

La roche mère géologique quant à elle est le substrat qui par altération donne naissance au dépôt meuble sur lequel se fixe la végétation.

1.4 Nomenclature des horizons

Des sigles nouveaux ont été adoptés depuis quelques temps dans l'appellation des différents horizons. Citons les principaux :

1) O remplaçant A0, c'est un horizon holorganique entièrement humifère, c'est le plus superficiel des horizons et il peut être transitoire. Le sigle est remplacé par H si l'horizon est tourbeux.

2) Ah remplaçant A1, correspondant à l'horizon organominéral ( mélange de matière organique et minérale ).

3) E remplaçant A2 , horizon minéral appauvri.

Bh, Bs, Bt, remplaçant respectivement B1, B2, B3.

 

 

Fig 3 : grandes subdivisions du profil

Remarque : le matériel classique du pédologue est constitué d'une bêche, souvent articulée, pioche, pelle, sonde, boussole, sacoche contenant gros canif, sachets en plastique, étiquettes, crayon noir, élastiques, un cahier, une échelle de couleurs ( type Munsel soil Color chart ), un mètre, un pHmètre de poche.

1.5 Méthode de travail

Rafraîchir la paroi observée au moyen d'un canif et faire apparaître la structure, les coloris, les limites d'horizons et les divers détails.Il est préférable d'observer des tranches moyennement éclairées.

Prendre en consitération pour chaque horizon :

1) Limite, profondeur et couleur du sol.

2) Texture et structure

3) Existence de fragments grossiers ( cailloux ) et leur nature.

4) Degré de fraîcheur

5) Existence d'oxydo réduction

6) Plasticité, compacité, friabilité

7) pH

8) Activité biologique ( traces de vers de terre, de taupes, de mollusques, etc...)

9) Présence éventuelle de concrétion

L'étude morphologique du profil doit être complétée par l'étude du voisinage, orientation, topographie,examen de la flore ( si possible relevé phytosociologique).

Toute étude approfondie du sol doit être complétée par diverses analyses au laboratoire ( voir chimie du sol ).

Les prélèvements se font sur une même verticale au niveau de la partie moyenne de chaque horizon. La méthode pédologique doit permettre de se faire une idée de la nature et du degré d'évolution du sol. 

Les échantillons ramenés au laboratoire sont éparpillés sur des claies et séchés pendant deux semaines; ils sont triturés modérément au mortier de manière à traverser les mailles d'un tamis de 2 mm. Le pourcentage de la partie supérieure à 2 mm. et calculé, puis l'échantillon est placé dans une boîte hermétique en attendant d'être soumis aux analyses de laboratoire. 

Les analyses portent le plus souvent sur :

1) La texture ( analyse granulométrique ).

2) La teneur en matière organique ( C total ).

3) L'azote total

4) Le degré de saturation du complexe absorbant : bases échangeables et H échangeable.

5) Le pH à l'eau, au KCl, à l'acétate.

6) La teneur en P2O5

Les résultats doivent être ramenés à un taux d'humidité conventionnel.

En conclusion : les études sur le terrain et au laboratoire comprendront 4 termes fondamentaux :

1) Un terme d'évolution pédologique ( ex. profils A/C, ABC etc...).

2) Un terme de texture, complété obligatoirement par la structure.

3) Un terme de profondeur.

4) Un terme précisant la nature de la roche mère.

=====================================================

SUITE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 

17 votes. Moyenne 3.35 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 21/06/2014