Monocotylées 5

I.5.3 Fa Aracée

Famille type : de P3+3 A3+3 G3 à P0A1 et P0G1 .La spathe est blanche, verte, pourpre, maculée et toujours très développée.

Le fruit est une baie .

Poils formant couronne sur le spadis entre entre les fleurs femelles et mâle ou au dessus : pollinisation par les insectes. Le spadis présente une partie terminale de forme variable, qui émerge de la gaine que constitue la spathe.

Feuilles généralement pétiolées, ce qui est une exception chez les monocotylées.

G. Arum; Phyllodendron; Monster deliciosa; nombreuses plantes tropicales;  Colocasia antiquarum; Diefienbachia. 

Organes de résistance = rhizomes ou tubercules.

illustration-calla-palustris0-1.jpg

Calla palustris

 

Il existe bien sûr différentes tendances au niveau de la classification de cette famille ainsi celle de Cronquist en 1989 :

Règne : Plantae

Sous règne : Trachéobionta

Division : Magnoliophyta

Classe : Liliopsida

Sous-classe : Arecidae

Ordre : Arales

 gbpix-photo-114070.jpgArum rupicola

 I.5.4 Fa. Lemnacées

Les Lemnaceae sont une famille qui comprend 30 espèces réparties en cinq genres.

En classification phylogénétique, cette famille n'existe plus et les genres sont incorporés dans la famille des Araceae.

Ce sont des plantes aquatiques, flottantes, des eaux calmes d'une grande partie du monde.

L'appareil végétatif est réduit à des frondes lenticulaires (de nature caulinaire malgré leur aspect laminaire), avec chez certaines espèces quelques racines filiformes à la face inférieure.

L'appareil floral peut être interprété de deux façons : fleur à deux étamines et un pistil ou inflorescence de deux fleurs mâles et une fleur femelle.

4232429159.jpg

Genre Lemna

 Plusieurs espèces de plusieurs genres (notamment Lemna, Spirodela et Wolffia) sont appelées couramment « lentille d'eau ».

 I.5.5 Fa. Palmacées

- Les uns attachent cette famille à l'ordre des spathiflorales puisqu'elle possède spathe et spadice.

- Les autres en font un ordre à part : O. des Palmales ou Arécales.

L'ordre des Arecales est un ordre de plantes monocotylédones.

En classification classique de Cronquist (1981) il ne comprend qu'une seule famille : Arécacées ou Palmacées (famille du cocotier, du palmier à huile, du palmier-dattier et de bien d'autres).

Certes, le spadice possède un axe ligneux et ramifié en une inflorescence dense appelée régime  . La spathe est fibreuse ou ligneuse; il peut y avoir plusieurs spathes si le spadice est ramifié.

L'inflorescence est soit terminale : le palmier ne porte qu'une seule fois des fruits ; soit latérale : fructifications multiples car le méristème terminal n'est pas épuisé par l'inflorescence.

fleurs-de-palmier-visoflora-11550.jpg

Fleurs du palmier

Fleurs petites, trimères soit hermaphrodites et complètes : P3+3 A3+3 G3  ou soit discline P3+3 A3+3 ; P3+3 Gou même P3 A3 ou P3 G3

Fruits

  • Baie : par exemple Phoenix dactlifera = Palmier dattier.
  • Druppe : par exemple Elais grumeensis = Palmier à huile ou encore Cocottier.
  • Noix : par exemple : Raphia vinifera.

 

Les fruits des palmiers sont variables en taille, forme et couleur. La taille d'un fruit de Sabal Minor est de l'ordre de quelques millimètres ; celui du Lodoicea Maldivica - le fameux coco fesse - est de la taille d'un ballon de basket ! Certains fruits sont comestibles (Dattes du Phoenix dactylifera), d'autres présentant des cristaux d'oxalates de calcium qui peuvent être responsables de brûlures et d'irritations, sont dangereux (Caryota, Arenga, Chamaedorea, Hyophorbe,...). Chez certaines espèces c'est l'amande du fruit, c'est à dire la graine ou son lait qui est comestible (Noix du Cocos nucifera, Jubaea chilensis,...)

 

Appareil végétatif 

- Stippe : pas ramifié en principe.

 

stipes-de-chamaerops-humilis-1.jpg

Chamaerops humilis

- Feuilles composées pennées ou palmées, coriace de phyllotaxie élevée; chicots demeurant sur le stipe ; nombre constant de feuilles.

 

arecaceae-2-1.jpgLes feuilles des palmiers sont des feuilles composées (constituées de folioles, A,B,C). Il existe deux grandes classes de feuilles chez les palmiers : les pennées (Phoenix, Jubaea, Dypsis, Chamaedorea,...) et les palmées D,E (Washingtonia, Brahea, Livistona,...).
Parmi les feuilles pennées on trouve aussi parfois des feuilles bipennées (doublement pennées) c'est-à-dire où chaque foliole est individuellement pennée (Caryota). Au stade plantulaire ces feuilles sont pennées puis elles deviennent bipennées. Certaines feuilles ont des folioles de forme particulière : triangulaire (Caryota, Aïphanes, wallichia). On les appelle feuilles à "queue de poisson".
La feuille "palmée" se dit des limbes foliaires dont les nervures principales et les folioles rayonnent à partir du sommet du pétiole (Trachycarpus, Livistona, Bismarkia,...). Les feuilles palmées pour lesquelles le pétiole se prolonge en rachis dans la feuille sont appelées costapalmées (Pritchardia,      Sabal,...).
Parmi les feuilles pennées, palmées ou costapalmées on trouve des feuilles à limbe indivisé ou partiellement divisé (Verschaffeltia, Phoenicophorium, Pritchardia, Washingtonia, Licuala...)  

- méristème terminal particulier : " coeur de Palmier " .

Chez certaines espèces, les premières folioles à la base du rachis peuvent être plus petites, rigides et piquantes (Phoenix). D'autres ont le pétiole pourvu d'aiguilles plus ou moins longues jusqu'au stipe et parfois sur le stipe lui même (Rhapidophyllum, Trithrinax, Aïphanes, Acanthophoenix, ...). Les épines du stipes sont en fait des fibres de la gaine foliaire sclérifiée. D'autres palmiers ont des épines acérées sur les pétioles (Livistona, Chamaerops, Brahae, Butia, ...), parfois aussi grandes et tranchantes que des dents de requin (Whashingtonia,...). Mais il existe aussi des genres de palmiers dépourvus d'aiguille ou d'épine (Trachycarpus, Syagrus, Dypsis,...)
Chez certains palmiers, la base du pétiole enrobe, dans le prolongement du stipe, le coeur du palmier au-dessus de leur ancrage sur le stipe appelé gaine foliaire. (Archontophoenix, Hyophorbe, Areca, Dictyosperma, Pseudophoenix, ...) l'ensemble des gaines foliaires formant le manchon.
Le bourgeon terminal, qui est en fait la dernière feuille sortie ou en train de sortir, est appelé la lance du palmier. Les folioles de ces jeunes feuilles sont encore plaquées le long du rachis formant une tige sortant tout droit du coeur du palmier, comme une lance, d'où son nom...

sans-titre-1495.png 

Répartition géographique

Typiquement tropicales ; importance considérable du point de vue économique, du point de vue du nombre d'espèces de Palmiers ( plus de 3000 espèces ).

        - Quelques espèces importantes :

- Phoenix dactylifera

- Sabal : américain ornemental : stipes épais

- Boressus fabellifer = Rondier de Madagascar : feuilles palmées

- Raphia vinifera : textile

- Rotangs : palmiers lianeux ( rotin : Calamus rotang )

- Elaïs ginéensis  : Palmier à huile. palmier-botanique.pdf palmier-botanique.pdf

- Cocos nucifera : cocotier cocotier.pdf cocotier.pdf

- Chamaeros humilis : le seul européen

 

I.6. O.Pandanales

Cet Ordre réunit plusieurs familles à intérête agronomique faible, jadis rattachées aux Spathiflorales

I.6.1 fa Pandanacées

Ce sont des plantes plus ou moins ligneuses à racines échasses vivant au bord des rivières tropicales  ( vase ) : les feuilles sont finement dentées à pointes siliceuses coupantes  dioïques . Les fleurs sont petites à inflorescence compacte ; capitules ou épis .

sans-titre-1500.png

Fleur de Pandanacée

 

Genres: 3
Espèces: 700
Distribution: Tempérées à sub-tropicales, Afrique tropicale du sud-ouest, Madagascar, Inde jusqu'à la Thailande, Malaisie et Australie.
 
Description de la famille:
Forme: Arbres, arbustes et lianes.
Feuilles: Simples, alternes, spirallées, cuireuses, imbriquées, sessiles, entières, de taille moyenne à très large.
Inflorescence: Panicule, racème ou terminale.
Fleur: 3-4 tépales, 10-100 étamines (1-) 80 carpelles.
Formule florale générale: 3-4T + 10-100A + 1-80G
Fruits: Pseudo-drupe ou baie.

 

 sans-titre-1496.png

En Inde orientale De petits palmiers s'y mêlent, des rotangs, quelques autres lianes, et des fougères arborescentes 

 sans-titre-1497.png

 sans-titre-1498.png

 

 

1.6.2 fa Sparganiacées

La famille des Sparganiaceae est une famille de plantes monocotylédones qui comprend une vingtaine d'espèces appartenant au genre Sparganium  ( ex: Rubanier )

sans-titre-1501.pngSparganium erectum

Types biologiques  : herbacées vivace grâce à un rhizome. Hydrophytes.
Feuilles : alternes distiques à limbes longs et étroits. Nervures parallèles.
Inflorescences  : capitules sphériques. Fleurs : unisexuées, les fleurs mâles en postition supérieure.
Formule florale : 3 T + 3-6 A (fleurs mâles) 3-6 T + (1-2) G  (fleurs femelles) ovaire supère à 1 style court à 1 stigmate.
Fruits : akènes.

I.6.3 fa Typhacées

typha02.jpg

 

g. Typha ou Massette des roselières,Spadice double, une inflorescence mâle et une inflorescence femelle en dessous, cylindrique. typiques des bords des eaux calmes, des fossés, des lacs, des marais et plus généralement dans les milieux humides. Elles poussent en colonies denses. Les graines duveteuses, extrêmement nombreuses, sont disséminées par le vent.Les feuilles, basales, à limbes longs et étroits ont les nervures parallèles.Le fruit est un akène.

sans-titre-1502.png

 

  

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 23/12/2016