dicotylées 8

Ordres dialypétales superovariés : Sarracéniales

V.1.5 Ordre des Sarracéniales  Les sarracéniales comprennent plusieurs familles parmi lesquelles :

Fa.Droséracées

dont Drosera, Dionaea, Drosophyllum (sud de l'Espagne et du Portugal), Aldrovendra (cette espèce est une espèce aquatique flottante.

Six genres et environ 110 espèces, répandues par toute la terre.

Organographie

Feuilles en rosette, simples, sans stipules, souvent hérissées de lobes filiformes excitables ou de vrais poils irritables. Ce sont des plantes herbacées, carnivores, à mécanisme de capture actif ou passif, pérennes, rhizomateuses ou tubéreuses, souvent à feuilles en rosette, des régions froides, tempérées ou tropicales.

Fleurs

Fleurs parfaites, régulières, 5-mères. Étamines 5, quelquefois 10-20 par ramification. Ovaire uniloculaire contenant de nombreux ovules. Fruit : une capsule.

Sans 129

 

La classification phylogénétique situe cette famille dans l'ordre des Caryophyllales et place le genre Drosophyllum dans une famille dédiée, les Drosophyllaceae.

 

Fa Népenthacées comme Nepenthes.--------------> feuilles en forme d'urnes

des régions tropicales : Seychelles (Nepenthes pervillei), Madagascar (Nepenthes masoalensis et Nepenthes madagascariensis), Inde (Nepenthes khasiana) péninsule indomalaise, Bornéo, Sumatra, Java, Ceylan, Australie et Nouvelle-Calédonie.

Organographie

La majeure partie sont des lianes, pouvant être épiphytes à mécanisme de capture passif,

 

68550

 

Sans 128

 

Fleurs

Fleurs fertiles fonctionnellement mâles, ou fonctionnellement femelle . Plantes dioïques. Nectaires floraux présents. Sécrétion de nectar de périanthe (des tépales). Pollinisation entomophile.

Inflorescence, fleurs, de fruits et de graines . Fleurs agrégées en «inflorescences»; en cymes, en grappes, et en panicules. Les unités de l'inflorescence ultimes  :cymose, ou en grappe. Inflorescences terminales (mais plus tard à l'aisselle des feuilles supérieure); grappes et thyrses. Fleurs régulière; cyclique.

Périanthe sepaloïdien; (3 -) 4;. libre; 2 verticilles (2 +2, selon Airy Shaw), le plus souvent calice actinomorphe (si le périanthe considérés comme tel) (3 -) 4; 2 verticillées , habituellement dialysépales, ou gamosépale (parfois?).

Androcée (2 -) 8-25. Organes de l’ androcée libres du périanthe; cohérents; etamines monadelphes (les filaments réunis en une colonne). Androcée exclusivement à étamines fertiles. Étamines (2 -) 8-25;. Anthères déhiscentes par des fentes longitudinales; extrorse;

Rappel :

Une fleur haplostémone qualifie un androcée, une fleur, qui possède un seul verticille d'étamines.Lorsque chaque étamine est insérée face au pétale correspondant, la fleur est dite obhaplostémone.Diplostémone qualifie un androcée dont le nombre d'étamines est double de celui des sépales ou des pétales . Un organe obdiplostémone qualifie un androcée dont le nombre d'étamines disposé sur deux verticilles est double de celui des pétales ou des sépales et dont le verticille externe est opposé aux pétales. Une fleur diadelphe, en botanique, qualifie un androcée dont les étamines se répartissent en deux faisceaux d'importance égale ou non, ou dont les étamines sont réunies en deux faisceaux. Monadelphe qualifie un androcée dont les étamines sont toutes soudées par leurs filets

 

Gynécée (3 -). 4 carpelles Le pistil (3 -) 4 alvéoles . Gynécée syncarpe; eu-syncarpe; ovaire supère. Ovaire (3 -) 4 loculaire. Gynécée sans style ou avec style . Styles 1 (très court , presque sessiles);. Stigmates 1; . Ovules par loge 9-50 («beaucoup») , non arillés; anatrope; bitégumentés; crassinucellate.

Fruit non charnu (cuir); déhiscent, une capsule (allongée). Capsule loculicide. Fruit 20-100 Graines endospermiques. Endosperme huileux (et féculents).  Graines filiforme; ailes (généralement, avec une aile étroite à chaque extrémité), ou sans ailes ( Aneurosperma ). Graines avec de l'amidon. Embryon bien différencié (très court).

Fa Sarracéniacées ou Sarracéniées,

Plantes dites carnivores. Elles comprennent des plantes herbacées remarquables par leurs feuilles radicales à pétioles tubuleux, doté d'un opercule rouge ou jaune ; les fleurs sont hermaphrodites régulières; 5 sépales, 3 bractées,5 pétales ; ovaire supère à 3 loges ; style court terminé par un parasol anguleux; fruit capsulaire; graines pourvues d'un albumen.-------------> feuilles en forme d'urnes

Type : Sarracenia (du bas latin Sarracenus : Sarrasin ).

Herbe marécageuse d'Amérique du Nord, aux feuilles en cornet, ascidies ou urnes, avec opercule servant de couvercle. L'urne contient de l'eau dans laquelle vont se noyer les insectes qui seront alors digérés par la "plante carnivore".

Var. Sarracenia excellens ; S. leucophylla ; S.minor ; S. purpurea ; S. rubra ; S. psittacina.

Toutes ces plantes ont développé des pièges variés : poils adhésifs et/ou mobiles des droseras et des dionées ; urnes pièges des Nepenthes ou des Sarracenia.

Sans 127V.1.6 Ordre des Théales = Guttiférales = Clusiales

Organographie

Plantes généralement ligneuses,les Guttiférales se caractérisent surtout par la présence de poches sécrétrices ou de canaux sécréteurs dans les différents organes de la plante ; celle-ci produit souvent, par incision, une coulée de suc laiteux (latex) jaunâtre ou orangé.

détails :Les Guttiférales sont généralement des arbres ou des arbustes, parfois des plantes herbacées, rarement des lianes. Elles portent des feuilles opposées, ornées de ponctuations glanduleuses ou traversées de canaux sécréteurs, d'où le nom qui leur a été attribué. Les stipules sont toujours absentes chez les Guttifères, présentes dans les deux autres familles. Quant aux inflorescences, si elles sont typiquement de nature cymeuse, elles peuvent toutefois évoluer en racèmes, en panicules, en corymbes, en ombelles, ou être réduites à des fleurs solitaires.

fleurs   Sans 130    type  avec A5-∞  ; poches sécrétrices fréquentes ; surtout tropicales souvent du type floral  5 ou 4,

Les fleurs peuvent être unisexuées ou bisexuées ;

les sépales, toujours imbriqués, sont en nombre égal, rarement en nombre inférieur à celui des pétales ; ceux-ci sont toujours libres ;

les étamines, nombreuses, sont fréquemment groupées en faisceaux (phalanges staminales) opposés aux pétales et souvent partiellement réduites à des staminodes ;

l'ovaire est typiquement supère, constitué de carpelles en général soudés complètement et formant deux ou plusieurs loges ;

les ovules sont attachés soit à l'axe central (placentation axile), soit à la base (placentation basale), soit au sommet (placentation apicale) ; dans certains cas, la fusion des carpelles est incomplète et les ovules sont disposés sur les parois latérales (placentation pariétale).

Les fruits peuvent être secs et déhiscents (capsules loculicides ou septicides) ou charnus et indéhiscents (baies ou drupes). Dans la plupart des cas, les graines sont sans albumen ; elles sont parfois pourvues d'un arille.

Fa Théacées = Fa caméliacées 

Sans 131

Arbustes tropicaux , feuilles alternes, pas de poches sécrétrices 

- Camelia = (Thea) sinensis = Théier ; infusion des feuilles et pousses ( caféine )

- Camelia sp : ornement. 

 Le nom de cette famille est dérivé du nom de genre Thea L., qui était le genre-type de la famille. Néanmoins, le genre Thea L. a été intégré au genre Camellia L. et n'est plus reconnu. En toute logique, la famille devrait donc s'appeler Camelliaceae, nom qui existe mais qui n'est pas reconnu. Aussi, le nom Theaceae est le nom valide du fait d'une proposition de conservation.

 La classification phylogénétique a fait éclater cette famille qui n'avait rien d'un groupe monophylétique et la situe dans l'ordre des Ericales. Aujourd'hui, les Théacées proprement dites ne comptent plus que 195 espèces réparties en 9 genres.

Fleur

 - Hétérochlamydie  ( ou stades intermédiaires monochlamydé-hétérochlamydé) , périanthe de 9-12 (50) pièces : calice gamosépale monocyclique 5-7, Corolle 4-5 (50) dialypétale voire gamopétale

- Androcée 5, ou 10,  15,ou 16–100, si haplostémonie alors  monadelphe , étamines collées  en un tube ; parfois polystémonie  : 5 verticiles d'étamines ( en touffe )

rappel :

 

gynécée  (2–)3–5(–10) carpelles. pistil (2–)3–5(–10) . Syncarpes ou patiellement syncarpe ou semisyncarpe (Carpelles unis à la base  ex,Camellia spp.); ovaire supère ou semi-infère (Visnea etc.), ou infère (Symplocarpon). Ovaire (2–)3–5(–10) loculaire.  Styles 2–5(–10) (si plus, comme le gynécée); axile. Ovules (2–)4–50 par loge  anatrope, ou campylotrope (faiblement)

- Fruit ; déhiscent, ou indéhiscent;  capsule,baie, drupe. Capsules habituellement loculicides.

Sans 133Sans 134 

 Sans 135

 

Sans 136Fa Hypéricacées 

Plantes tropicales des forêts inondées avec pneumatophores. En Belgique : G.Hypericum = Mille-pertuis, nombreuses espèces ; feuilles opposées ; poches sécrétrices noires ou translucides; capsule. 

Sans 137Pour mémoire : Fa Paeoniacées, jadis rattachées aux Renonculacées, avec le genre Paeonia : Pivoine; Fa Diptérocarpées, tropicales G. Dipterocarpus : arbre au bois apprécié; Fa Clusiacées : Tropicales, Garcinia mangostana = Mangoustan.  

 

 

 


 

 

 

 

2 votes. Moyenne 4.50 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 09/06/2014