Dicotylées 16

Ordres gamopétales à ovaire infère

VI.2.6 Ordres gamopétales à ovaire infère

De type 4

Ordre des Rubiales

Plantes ligneuses ou herbacées ou encore lianes : feuilles opposées ou verticillées.

T4 ( T5), généralement actinomorphes G2 ovaire infère.

Fa rubiacées

Plantes ligneuses, lianes ou herbacées, surtout tropicales , +/- 7000 espèces , mais les Rubiacées européennes sont herbacées.

Cette famille contient en outre des plantes ayant une importance agronomique  

Fleurs agrégées en «inflorescences», ou solitaires (moins souvent); en cymes ou en panicules, ou en verticilles, ou têtes (rarement, par exemple Morindeae, Gardenieae).

Les unités de l'inflorescence ultimes sont cymeuses.

Inflorescences à bractées (quand capité), ou sans bractées;

Fleurs petites ou moyennes; régulières ; la plupart du temps tetramères, ou pentamères; cyclique; tétracycliques. 

Périanthe avec calice et corolle distincts, ou Pétalin (le calice souvent absents ou presque) ; 7-15; 2 verticilles, ou 1 verticille; isomeres.

Si le Calice est détectable, type  4 ou 5; 1 verticille; dialysepale (mais épigyne), ou gamosépale ; Si gamosépale,sépales  lobulés, ou obtus, ou dentés; majoritairement réguliers (surtout), ou bilabies (rarement),préfloraison valvaire ou contortée des sépales  . Épicalice présent (par exemple  Fernelia , Flagenium ), ou absent.

Corolla (3 -) 4, ou 5, ou 8-10; 1 verticille; gamopétale; imbriquée, ou valvaire, ou contortée;  tubulaire, ou hypocratériforme ; régulière, ou bilabiée (rarement).

Androcée . 4 ou 5 étamines  adnées (au tube de la corolle, ou attachés à sa base ) ; libre de l'autre 1 verticille.

Androcée à étamines exclusivement  fertiles  4 ou (5) ; insérées près de la base du tube de la corolle, ou à mi-chemin dans le tube de la corolle, voire dans la gorge de la corolle; étamines isomères avec le périanthe; opposées aux sépales; en alternance avec les membres de la corolle. Anthères adhérant (occasionnellement),  ou séparées l'une de l'autre; s'ouvrant par des fentes longitudinales (pour la plupart), ou s'ouvrant par des pores (ouverture apicale, par exemple Argostemma ); introrse;

Gynécée 2 (-9) carpelles. Carpelles généralement réduits en nombre par rapport au périanthe. Pistil unique (rarement), ou 2 (-9) loculaire.  Gynécée syncarpe  à eu-syncarpe; infére (presque toujours), ou supère (uniquement Gaertnera et Pagamea ) .

Ovaire monoloculaire (rarement par exemple Gardenia ) ou 2 (-9) loculaire.  Un seul style (souvent simples), ou 2 (-5); libre, ou partiellement rejoint;

Les stigmates de type humide ou du type sec; papilles, ou non papilles; .

Fruit charnu, ou non charnu; déhiscent ou indéhiscent, ou schizocarpe méricarpe 2 (-9); comprenant des akènes, ou des nucules, ou encore des drupéoles, capsule non schizocarpique, ou une baie ou une drupe. Capsules septicides, ou loculicides, ou septicides et loculicide, ou encore déhiscentes (par exemple  Mitratheca ).

Rubia483Détails techniques g Rubia, Galium, Coffea...

En Belgique :

- Galium sp : gaillet, avec de nombreuses espèces, feuilles et stipules donnant un aspect verticillé; akène.Gaillium apparine, gratteron = nitrophile; Galium cruciatum , gaillet croisette à fleurs jaunes ; Galium verum, pelouses calcaires; Gallium uliginosum --> marais  

- Asperula sp : Asperula odorata ( plante séchée à odeur de foin ). Signification phytosociologique ( hêtraies ) ; cultivée, tapis de sol.

Galium odoratum

- Sheradia sp : Sheradia arvensis = calcicole.

Régions tropicales :

- Caféier = g. Coffea arabica,robusta, liberica. Baies drupoïdes rappelant une cerise et contenant deux graines qui sont les grains de café, riches en alcaloïdes ( caféïne ).

- Quinquina = g. Cinchona : écorce contenant des alcaloïdes febrifuges ( quinine )

Fa Caprifoliacées

Arbustes ou lianes tempérées à feuilles opposées.

Fleurs actinomorphes ou zygomorphes de Type 4 ( ou voisin du T4) baies ou druppes

Fleurs actinomorphes :

- G. Sambucus = sureau, noir, rouge, ebulus ou yèble ( ce dernier est herbacé )

- G. Viburnum = Viorne : V. opulus lieux humides ( ancêtre de la " boule de neige ") ; V. lantana : lieux calcaires.

- G. Symphoricarpus = Symphorine : baies blanches sphériques.

- G. Weigelia ... décoratif.

Fleurs zygomorphes :

- Lonicera périchymenum: Chèvrefeuille des bois  : liane à fleurs très odorantes ; haie

- Lonicerum caprifolium : chèvrefeuille des jardins.

- Lonicerum xylosteum : camérisier à balais , appelé "bois de bique" en France : calcicole.  

Capri480

 

Détails techniques

Breg1457

 

Caprifolium occidentale

Fa Valérianacées

Herbacées zygomorphes de type A1 ou A3 ; G3 infère donnant un akène.

Pas de capitule

G. Valeriana ( sp ) = Valériane; prairies et bois humides; médicinales; odeur particulière

G. Valerianella (sp) = Valérianelle ; une espèce donne la mâche ou salade de blé.

Valer489

Valeria, Fedia : détails techniques

Fa Adoxacées

Petite famille dont la composition systématique n'est pas encore certaine . On la situe parfois près des Caprifoliacées , parfois près des Ombellifères voire des Saxifragacées.

A. Moschatellina : petite plante rhizomateuse sur sols humides apparaissant au printemps et disparaissant rapidement.

Adoxa473

Fa Dipsacées 

Herbacées à feuilles opposées de type 4

Fleurs groupées en capitules avec involucre : fleurs sessiles actinomorphes ( sauf le bord du capitule )ou zygomorphes .

Calice avec calicule : A4-2+0 fixées sur la corolle ; G1 infère; akène surmonté du calice et du calicule .

Attention : ne pas confondre avec les composées: ces dernières n'ont pas de calicule , ont des feuilles généralement alternes et les étamines sont synanthérées ( soudées par les anthères ).Les composées sont du type 5.

- G. Dipsacus sp = Cardère

- G. Knautia sp = Knautie

- G. Scabiosa sp = Scabieuse.

Dipsa494  

Remarque : on distingue parfois l'ordre des Rubiales avec les Rubiacées et l'ordre des Viburnales  avec les autres familles : Caprifoliacées, Valérianacées, Dipsacées.

VI.2.7 Ordres gamopétales à ovaire infère et de type 5  

Ordre des Cucurbitales

1) Famille des Cucurbitacées

Surtout tropicales, herbacées grimpantes ou rampantes à vrilles opposées aux feuilles; feuilles alternes ; fleurs solitaires ou non, unisexuées ( dioïques ou monoïques ) , actinimorphes T5 G3 infère placentation pariétale. Baies plus ou moins volumineuses appelées péponides --> famille importante 

Graines nombreuses.

- G. Cucumus melo = le melon, Cucumis sativa = concombre, cornichon...

- G.Cucurbita pepo = citrouille, Cucurbita maxima = potiron

- G. Citrulus vulg. = pastèque, Citrulus colocynthis = coloquinte.

En Belgique : Bryonna dioïca = Bryonne, dioïque ; racine très puissante

Bryo01 

Fa Bégoniacées

N.B : On a aussi classé cette famille dans l'ordre des Pariétales ( = Violales ); actuellement on la classe dans les Cucurbitales, ou encore on semble en faire un ordre à part entière = Bégoniales !?

Ce sont des herbacées charnues à feuilles alternes profondément asymétriques ; surtout tropicales .

Fleurs unisexuées actinomorphes ou zygomorphes, avec parfois dimorphisme entre les périanthes des fleurs mâles et des fleurs femelles.

T5 A∞ ; G3 infère à placentation pariétale.

Begonia sp : nombreuses espèces ornementales. 

Begon455 

Ordre des Campanulales 

Plantes herbacées à latex ( parfois peu abondant ou absent ) ; feuilles alternes, fleurs souvent en inflorescences globuleuses qui est ou n'est pas un capitule ; A5 libres ou plus ou moins soudées par les anthères ( ce dernier caractère annonce l'ordre suivant : composales )

Fa Campanulacées 

- Corolle soudée en un tube , ou pétales presqu'entièrement libres, marcescente ; fleurs généralement bleues ou violacées

- A5 par concrescentes avec le tube de la corolle, mais insérées à sa base

- Ovaire infère G3 ( parfois G2 ou G5) avec un seul style surmonté de trois stigmates libres ( ou 2 ou 5 selon le cas )

- Le fruit est une capsule à graines petites et nombreuses.

Affinité avec les composales : étamines soudées au moins dans le bouton.

Différence avec les composales : calice non soyeux ; G3 infère avec graines nombreuses.

- G.Campanula sp = les campanules ( C; rotundifolia, trachelium, rapunculus,...)

Campa511

- G. Phyteuma sp = Raiponce ( Ph. spicatum ) 

- G. Legousia = speculaire. ( L. speculum Veneris ="miroir de Venus )

- G. Jasione

- G. Wahlenbergia

Fa Lobéliacées

Parfois réunie aux campanulacées

Herbacées ou ligneuses à latex surtout des régions tropicales 

Inflorescence : un épi terminal

Fleurs zygomorphes ; corolle bilabiée

A5 soudées entre elles par les anthères qui forment un tube traversé par le style 

G2 infère à placentation axile ; capsule

G. Lobelia = Lobélie ( certaines lobélies sont arborescentes en Afrique centrale.

Breg1842 

G. Lobelia sp

O. Composales = O. Composées = O. Synanthérées = O. Astéracées = O. Synandrées

Seule Fa. : Composées ou Asteracées

- Plantes généralement herbacées ( parfois ligneuses ou cactiformes ).

- feuilles opposées, alternes ou basilaires ; simples ou composées

- Inflorescence : tendance à former un capitule ( ou une inflorescence composée à base de capitules ; type : grappe de capitules, corymble de capitules,etc... parfois complexes : grappe de capitules en corymbes, par exemple la Tanaisie ).

Dans le capitule, l'axe floral se développe en un réceptacle ( = tête ) large, de surface variable ( bombée, plane, creuse )portant de nombreuses fleurs sessiles ( ou susessiles ), petites ( appelées fleurons ( diminutif de fleur ) entourées d'un incolucre destiné dans le bouton à entourer et protéger l'ensemble des fleurs en formation.

- Fleurs de type 5 hermaphrodites de formule générale S5 P5 A5+0 G2 infère. Parfois unisexuées ou stériles en périphérie du capitule.

- Le calice est réduit à un bourrelet circulaire soyeux corrélativement avec la densité des fleurons du réceptacle . Vu leur nombre, les fleurons se protègent mutuellement et le calice n'a presque pas son utilité . Les soies surmontent le fruit à maturité : elles s'appellent pappus.Le rôle de ce pappus est d'aider à la dissémination du fruit ( allégorie du Larousse, je sème à tout vent ); il s'agit typiquement de la dissémination des akènes du pissenlit ).

- La corolle appartient à deux types fondamentaux  différents :

- 1) Tubuleuse : elle prend l'aspect d'un tube déjà décrit, mais peut être soit complète et actinomorphe à 5 lobes, soit incomplète et zygomorphe, unilabiée à 3 dents, ce qui correspond à une réduction du type bilabié 2/3 ou encore par non développement de la lèvre supérieure , ce qui donne un type unilabié = 0/3

-2) Ligulée : corolle prolongée latéralement par une languette appelée ligule.

- Androcée A5+0 ( parfois A4+0) à filets soudés au tube de la corolle , et à anthères généralement soudées en un manchon qui est traversé par le style des carpelles.

- Le style provient provient des deux carpelles : G2 infère ; il est surmonté par les deux stigmates appliqués l'un contre l'autre par la face réceptive. Au départ, le style est engagé dans la partie basale que forment les anthères soudées . Celles-ci sont introrses et déversent leur pollen dans le lumen du manchon synanthérique .

En s'allongeant, le style refoule le pollen et la surface externe des stigmates , ainsi que le style , se charge de poussière pollinique . Les stigmates s'étalent aussitôt après qu'ils ont émergé du   manchon que forment les anthères. Les composées sont donc des plantes autogames.

- Gynécée G2 infère à une loge et un sul ovule basilaire anatrope.

- Fruit : akène surmonté d'une aigrette ou pappus permettant la dissémination par le vent ( anémochorie ), ce fruit peut être aussi être qualifié de fruit complexe ( fruit plus pappus ).

A noter que les composées libèrent une quantité considérable de fruits semences : loi sur l'échardonnage  ( 1899!).

systématique :

Famille très importante, à la fois par son nombre d'espèces  ( > 20.000) , par son caractère cosmopolite, et aussi par son importance agronomique : plantes alimentaires, plantes adventices, plantes décoratives, plantes répondant parfois à des usages variés.

Il est à remarquer le caractère homogène de cette famille : feuilles souvent plus ou moins découpées avec limbe décurent, enracinement typiquement pivotant avec fortes réserves alimentaires , inflorescence typique etc ...

On distingue deux sous-familles, selon la composition des capitules :

- Astéroïdes = Tubuliflorées : soit uniquement des fleurons tubuleux ou bien : fleurons tubuleux au centre et fleurons ligulés à la périphérie du capitule. Sans latex

- Cichoroïdées = liguliflorées : uniquement des fleurons ligulés. Latex présent. Fleurs généralement jaunes.

Une autre classification  répartit les Astéracées en trois tribus selon le type de fleurons.

La correspondance entre les deux classifications est aisée ; 

- Les astéroïdes = Tubuliflorées comprendraient :

1) La tribu des Tubuliflorées : uniquement des fleurons tubuleux.

2) La tribu des Radiées : fleurons centraux de type tubuleux et fleurons périphériques de type ligulé stériles ou unisexués

3) La tribu des Liguliflorées : fleurons uniquement ligulés, caractère associé à la présence de latex dans la plante.

Compo501

Détails techniques de quelques genres : Chrysantemum, senecio,Achillea...

Il apparaît plus logique de retenir la répartition en trois tribus , plus complète et plus explicite que la subdivision en deux sous familles:

Tribu des Tubuliflorées :

- Artémisia = Armoise

190609 154554fzvaac

- Tanacetum = Tanaisie

Sans titre 558 

 

 

- Eupatorium = Eupatoire

- Gnapalium = Gnaphale

Tribu des Radiées:

- Bellis perennis = Pâquerette

26180374

- Tussilago farfara = Pas d'âne = Tussilage

- Achillea millefolium = Achillée millefeuille

- Matricaria = matricaire

- Senecio sp = Séneçon

- Hélianthus = Tournesol

Tribu des liguliflorées

Taraxacum off. = pissenlit

Pissenlit

Sonchus = laiteron

Lactuca = laitue

Cichorium = Chicorée

Hieracium = épervière

Centaurea = Centaurée

Nombreuse plantes alimentaires 

Tournesol : Helianthus anuus ( graines oléagineuses )

Topinambour : Helianthus tuberosus : on consomme les racines tubérisées

Artichauds = Cynara scolymus, on consomme les sommets des capitules appelés " coeurs d'artichaux " et on suce les bractées de l'involucre

Laitue romaine = Lactuca sativa : nombreuses variétés horticoles.

Chicorée Witloof = Cichorium inthybus : racine torréfiée ; jets blancs ; chicons

Scorsonère ou salsifis noir = Scorzonera hispanica ; fleurs jaunes .

Salsifis blanc = Tropagonon porrifolus

Prairies limoneuses ; terres cultivées; jardin

Paquerette = Bellis perennis

Centaurée = C. Jacca

Achillée millefeuille = A.millefolium

Pissenlit = Taraxacum officinale

Grande marguerite = Chrysanthemum leucanthenum

Crépide = Crépis virens , sp...

Porcelle = Hypochoeris radicata

Seneçon jacobée = Senecio jacobea

Leontondon = L.hispidus, sp.

Pelouses sêches

Epervière = Hieracium pilosella

Pelouses calcaires

Chardon des coteaux calcaires = carlina vulgaris

Inula sp 

Plantes des moissons

Chardon des moissons = Cirsium arvense

Matricaire = Matricaria chamomilla

Pas d'âne = Tussilaga farfara = Tussilage. On peut la récolter en fleurs, puis en feuilles, puis en fruits, la même saison !

Bleuet = Centaurea cyanus : en régression ( herbicides ! )

Laiteron = Sonchus oleraceus

Bois, champs ... lieux humides

Gnaphale = Gnaphalium uliginosum

Eupatoire = Eupatoria canabinum

Petasite = petasites sp

Inula sp

Plantes rudérales

Bardane = Arctium lappa

Artemisia vulg. = Armoise

Carduus crispus = grad chardon

Natricaria suaveolens, Galinsoga parviflora : introduites et naturalisées.

Plantes ornementales :

Dalhia ; racines tubéreuses ; que l'on reproduit par éclatement de l'appareil radiculaire.

Chrysanthème : une des plantes les plus commercialisées

Aster, Zinia; Calendula ( = souci ); Immortelle ( = Helichrysum ) Cinéraire; tagette; Cosmos

Aromatiques

Absinthe; Estragon; Tanaisie ( plante puante) camomille... Insecticides : Chrysanthemum cinerariaefolium = pyrêthre.   

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 15/06/2014