Classe des monocotylées 1

N'étant pas omniscient en Botanique, les pages de cette rubrique sont constituées d'une synthèse écrite à partir de notes personnelles, mais aussi du travail publié sous forme d'ouvrages ou de sites internet sérieux, ces sites sont essentiellement les deux suivants :

The families of flowering plants

Plantes et Botanique

En ce qui concerne les ouvrages, essentiellement :

Les végétaux, organisation et diversité biologique -- Paul OZENDA--Dunod

Botanique systématique, une perspective phylogénétique - JUDD - CAMPBELL... Deboek

 Rappel : notions de morpholgie florale : http://www.vdsciences.com/pages/sciences-biologiques/biologie-vegetale/classification-traditionnelle-des-phanerogames/notions-de-morphologie-florale.html

 

I.LA CLASSE DES MONOCOTYLEES

 

I. 1 Orde des Liliiflorales = O. Liliales (= O. Liliiflores jadis ).

Ordre de base ; trimérie parfaite avec périgone.

Formule de base : βP3+3 A3+3 G3         ( P3+3= tépales)

Diagramme :

sans-titre-596.png

I.1.1 Tendances évolutives

A partir de ce ordre, on met en évidence diverses tendances évolutives :

 - Tendance à l'hétérochlamydie : O. Farinosales ( jadis O.Enantioblastées ) - Rappel : Le périanthe est hétérochlamydé lorsqu’il est différencié en calice et corolle, par opposition au périanthe homochlamydé, qui se compose de tépales. C'est donc un périanthe hétérogène calice/corolle : βS3 P3 A3+3 G3.  

( S = pétales ; P = pétales)

Tendance à la modification des organes reproducteurs  : 

a) existence des gynostème = O. Orchidiflorales = O. Microspermales.

b) existence de staminodes = O.Scitaminales = O. Musales.

- Tendance à la specialisation des inflorescences 

a) Inflorescences en épillets = O. Glumiflorales = O. Glumales = O. Poales.

b) Inflorescence en spadice et spathe = O. Spathiflorales = O. Spathiflores

Ordre aberrant, plantes surtout aquatiques = O. Hélobiales ( O. Alismatales ). 

La classe des Monocotylées contient plus de 50.000 espèces, de 50 à 70 familles, et de 10 à 30 ordres selon les auteurs. 


Ainsi, on cite  auprès des Liliales l'ordre des Joncales ( fa. Joncacées), l'ordre des Agavales (fa. Agavacées), l'ordre des Dioscoréales (fa. Dioscoréacées ). Les Farinosales sont remplacées par les Comméminales ( fa. Commémilacées); les Broméliales ( fa. Broméliacées ); les Glumiflorales se répartissent en  POALES ( fa Pooacées = Graminées ) et Cypérales ( fa. Cypéracées); les Spathiflorales sont devenues les Arales et les Palmales ( = Acérales ) sont devenus un ordre distinct du précédent (Arales), de même que les Pandanales et les Typhales.

Cependant rien n'est changé fondamentalement.

I.1.2 L'ordre des Liliflorales

Les plantes de l'ordre des Liliiflorales ont des fleurs le plus souvent régulières,actinomorphes au périanthe formé de 6 tépales libres ou soudés pétalloïdes et pigmentés, au pistil formé de 3 carpelles soudés, à l'androcée formé de 2 ou 1 verticilles de 3 étamines (6 ou 3 au total), et aux graines albuminées ou oléagineuses  pauvres en amidon.

P3+3 G3+3 A3

I.1.3 Liste classique des familles liliiflorales

En classification classique de Cronquist (1981) elle comprenait 15 familles :

  • Agavacées (famille de l'agave et du yucca)
  • Aloéacées (famille de l'aloes)
  • Amaryllidacées (famille de l'amaryllis)
  • Cyanastracées
  • Dracaenacées (famille du dracaena)
  • Dioscoréacées (famille du tamier)
  • Haémodoracées
  • Hanguanacées
  • Iridacées (famille de l'iris et du crocus)
  • Liliacées (famille des plantes à fleurs bien connues comme le muguet de mai, la jacinthe véritable, les narcisses, le lys, etc.)
  • Philydracées
  • Pontédériacées (famille de la jacinthe d'eau)
  • Smilacacées (famille de la salsepareille)
  • Stémonacées
  • Taccacées
  • Velloziacées
  • Xanthorrhoéacées

 

I.1.4  Liste  phylogénétique des  familles liliiflorales

La classification théorique, plus scientifique est dite phylogénétique, nous la développeront dans la rubrique sciences biologiques, notre objectif en agronomie étant plus "pratique", selon elle l'O. Liliales comprend les familles suivantes :

Alstroemeriaceae (incluant Luzuriagaceae),Campynemataceae,Colchicaceae,Corsiaceae,Liliaceae,Melanthiaceae,Petermanniaceae,Philesiaceae

Ripogonaceae,Smilacaceae

De manière plus synthétique et en reprenant les groupes les plus importants, on érige le tableau suivant :

A. Les Liliiflorales à ovaire supère

1. Périgone corollin : fa. Liliacées et (fa. Pontédériacées ).

2. Périgone scarieux ( en écailles ) : fa.Joncacées.

B. Les Liliiflorales à ovaire infère 

1. Fleurs hermaphrodites; périgone corollin

- diplostémonie = A3+3  : fa. Amaryllidacées  et ( Agavacées )

- haplostémonie = A3+0 : fa. Iridacées

2. Fleurs unisexuées (diclines)

fa. dioscoréacées

Nous allons maintenant expliciter ce tableau.

I.1.5 Les familles de l'ordre des Liliiflorales

I.1.5.1.LES LILIACEES..

Les liliacées ou Liliaceae est une famille des plantes à fleurs monocotylédones, généralement à bulbes. C'est l'une des plus importantes famille selon la classification de Cronquist (1981). Elle comprend des plantes bien connues comme le lys, le muguet de mai, la jacinthe véritable, le muscari, le narcisse et, plus surprenant, le fragon ou petit houx.

Certains bulbes de liliacées, notamment l'oignon, l'ail, le poireau et les asperges sont très appréciés en cuisine, et interviennent dans de nombreuses recettes.

Plantes  généralement herbacées avec bulbe, Rhizome ou racine tubérisée. Trimérie parfaite  à ovaire supère ; tépales pétaloïdes développés libres ou soudés ; fleurs solitaires où le plus souvent en grappes ou en ombelles simples.  

Famille très importante : nombreuses plantes cultivées surtout alimentaires ou décoratives.

Cette famille est divisée en 3 tribus selon :

- l'ovaire

- le fruit

- l'organe de résistance

I.1.5.1.1 T. Colchicées : ovaires coalescents à 3 styles libres; capsule;tubercule ou rhizome

Ex :

- Colchique d'automne, toxique pour le bétail..........traitement des rhumatismes

sans-titre-865.png

- Veratrum album : Vératrine ; purgative

sans-titre-867.png

 

I.1.5.1.2 T. Liliées 

Ovaires concrescents à I seul style ; capsule; bulbe, c'est la tribu principale

Plantes alimentaires : Oignons, ail, échalotte,ciboulette..........

sans-titre-868.png

                                            Allium . sativum/Ail blanc - potager  

Plantes textiles : Phormium tenax ; cordages pour navires.........actuellement par hybridation on obtient des variétés décoratives

sans-titre-869.png

Phormium tenax

Plantes ornementales : lis,tulipe,jacinthe,muscari,........

Jacinthe :

Hyacinthus est un genre de plantes bulbeuses, les jacinthes véritables, anciennement classées dans la famille des Liliaceae. Elle fait désormais partie de la famille des Hyacinthaceae. Le nom vient de la mythologie grecque : Hyacinthe fut tué accidentellement par le dieu Apollon, celui-ci transforma alors les gouttes de sang en fleurs.Ces plantes sont originaires d'Asie du sud-ouest (Iran, Turkménistan).La floraison, très décorative et parfumée, intervient en cours de printemps. Les bulbes peuvent être forcés en serre (traitement thermique des bulbes) de telle sorte que la floraison intervient alors pour les fêtes de Noël. Les bulbes sont alors très affaiblis et produisent nettement moins de fleurs l'année suivante.Les feuilles sont à nervures parallèles, l'inflorescence indéfinie est de type grappe, la fleur est actinomorphe, les 6 étamines sont soudées aux tépales, l'ovaire n'est pas soudé au périgone gamotépale, le style est court, on distingue 3 carpelles, l'ovaire est supère et la placentation est axile. Ce sont des plantes à fécondation entomophile monoïque.

On les trouve principalement en Europe, mais aussi en Asie, de l'Inde jusqu'au Japon et aux Philippines.

Leur aire de répartition couvre également les États-Unis et le sud du Canada.Les espèces du genre Lilium sont habituellement adaptées aux milieux forestiers, souvent montagneux, ou plus rarement aux milieux dégagés (prairies). Quelques-unes poussent dans les zones marécageuses. Une seule espèce (Lilium arboricola) vit en épiphyte.

Lys (ornemental)

Genre Lilium

Ces plantes à bulbe sont originellement présentes dans les zones tempérées de l'hémisphère nord.

On les trouve principalement en Europe, mais aussi en Asie, de l'Inde jusqu'au Japon et aux Philippines.

Leur aire de répartition couvre également les États-Unis et le sud du Canada.

Les espèces du genre Lilium sont habituellement adaptées aux milieux forestiers, souvent montagneux, ou plus rarement aux milieux dégagés (prairies). Quelques-unes poussent dans les zones marécageuses. Une seule espèce (Lilium arboricola) vit en épiphyte.

De nombreuses variétés sont cultivées et ornent les jardins du monde entier.

 

sans-titre-872.png

 

Plantes des bois: ail aux ours, jacinthe bleue, ornithogale

Jacinthe bleue

sans-titre-870.png

Hyacintoïdes non scripta ( Jacinthe sauvage, bleue, des bois .......) Attention, il s'agit du Genre Hyacentoïdes, proche mais différent du Genre Hyacinthus ci-dessus

Ail aux ours :

C'est une plante de sous-bois frais et ombragés, à fleurs blanches de 20 à 50 cm de hauteur. Lorsque son feuillage est légèrement froissé, elle dégage une forte odeur - caractéristique - d'ail. C'est une plante sociale qui forme parfois de vastes colonies dans les sous-bois frais ou le long des ruisseaux. Les feuilles apparaissent en février-mars et les fleurs d'avril à juin. La période de la récolte se termine avec les premières fleurs.

L'odeur et/ou le goût dégoûterait les herbivores de la manger.

Organes reproducteurs

  • Type d'inflorescence : ombelle simple, fleur blanche à six pétales
  • Répartition des sexes : hermaphrodite
  • Type de pollinisation : entomogame, autogame
  • Période de floraison : avril-juin

 

Graine (6 graines par fruit en forme de boulet de canon), de couleur noire

  • Type de fruit : capsules à 3 loges
  • Mode de dissémination : barochore

 

Habitat et répartition

  • Habitat type : sous-bois herbacés médioeuropéens, basophiles, hygrophiles.
  • Aire de répartition : eurasiatique

 sans-titre-874.png

Allium. sativum  / Ail aux ours

Plantes médicinales : régions tropicales

I.1.5.1.3 T. Asparagées : Ovaire concrescent à I style : baie, rhizome ou tige aérienne

Rhizome

- Plantes alimentaires : Asperge

- Plantes ornementales : Aspidistra

sans-titre-875.png

- Plantes des bois : muguet, maïenthème à 2 feuilles, sceau de Salomon, parisette à quatre feuilles.

Maïenthemum bifolium/Maianthème à deux feuilles

Plante vivace de 10-20 cm., glabrescente, à souche grêle longuement traçante ; tige dressée, simple, anguleuse, coudée dans le haut à l'insertion des feuilles ; feuilles 3, 1 radicale (souvent détruite à la floraison) longuement pétiolée, 2 caulinaires courtement pétiolées, alternes, ovales en coeur acuminées, pubérulentes, rudes aux bords, à nervures convergentes ; fleurs blanches, petites, géminées, en grappe terminale courte, à bractées minuscules ; périanthe caduc, étalé, à 4 divisions égales, à la fin réfléchies, ovales-oblongues ; 4 étamines, insérées à la base des pétales, à filets filiformes écartés ; anthères arrondies ; 1 style court et épais ; stigmate obtus ; baie globuleuse, rouge, à 2 loges à 1-2 graines globuleuses jaunâtres.

Bois ombragés, dans le Nord, l'Est, le Centre. Europe centrale et boréale ; Asie et Amérique boréales.

 

 

sans-titre-876.png

 

tige aérienne

: Dracanea, Youcca, Aloe, Sansevière

Dracaena (du grec drakaina, « dragonne ») est un genre de la famille des Liliaceae (ou Dracaenaceae) ou selon la classification classique, ou desAsparagaceae (ou Ruscaceae) selon la classification phylogénétique.L'écorce de certains dragonniers âgés laisse suinter une sorte de résine qui devient rouge et cassante en séchant. Elle est pour cette raison appelée "sang de dragon".

sans-titre-878.png 

L'Aloe vera (syn. A. barbadensis Mill., A. vulgaris Lam.) est une espèce d'aloès (genre Aloe) originaire de la Péninsule Arabique et d'Afrique orientale, cultivée de longue date en Méditerranée, Afrique du Nord, aux îles Canaries et au Cap-Vert. C'est une plante vivace connue depuis l'antiquité en Mésopotamie, dans l'Égypte des pharaons et dans la Grèce antique. On pense que ce sont les Espagnols qui auraient apporté les premiers plans d'aloès en Amérique. On le reconnaît à ses feuilles épineuses qui peuvent atteindre 60 centimètres de haut et ses fleurs jaunes ou orange disposées en épis. Elle est considérée comme une plante dépolluante.

sans-titre-879.png

 

I.1.5.2 FAMILLE DES PONTEDERIACEES

La famille des Pontédériacées est une famille de plantes monocotylédones qui comprend une trentaine d'espèces réparties entre 5 à 9 genres.

Ce sont des plantes herbacées, aquatiques, plus ou moins succulentes, flottantes ou fixées par des racines, des régions tempérées chaudes à tropicales.

Dans cette famille, on peut citer la jacinthe d'eau (genre Eichhornia) une espèce flottante très envahissante des cours d'eau tropicaux. Elle est, par ailleurs, en climat moins favorable, utilisée comme plante d'ornement dans les jardins aquatiques.

La classification phylogénétique APG II (2003) et la classification phylogénétique APG III (2009) placent aujourd'hui cette famille dans l'ordre des Commelinales.

sans-titre-880.png

I.1.5.3 FAMILLE DES JONCACEES

 

Constitue parfois un  ordre à part entière : O.Joncales

Régions tempérées et froides

Périgone scarieux ( = écailles ), fleurs petites et souvent groupées ; capsules.

Deux Genres :

- Joncs : Juncus : rhizome ; feuilles cylindriques.

 

sans-titre-881.png

 

 

- Luzule : Luzula : herbacée de prairies ou de bois à ne pas confondre avec les Graminées.sans-titre-882.png

 

                                                                                Luzula sylvatica/ Luzule champêtre

 

On la trouve dans les pays tempérés et ses racines traçantes l'aident à soutenir les terrains en pente.

 

I.1.5.4 FAMILLE DES AMARYLLIDACEES


Herbacées, bulbeuses ou tubéreuses

Régions tempérées, mais surtout tropicales et subtropicales. Capsule ou baie. Perce-neige, Narcisse,Amaryllis,Clivia, etc...  

 

Plantes herbacées.

Racines charnues contractiles, généralement permanentes.

Généralement à bulbe souterrain, avec une tige contractée en plateau, mais formant parfois un rhizome ou tubercule.

Feuilles toutes à la base, alternes, souvent saisonnières, mais parfois permanentes.

Hampe florale nue (sans feuille, hormis les bractées).

Inflorescence en ombelle, ou fleur solitaire, entourée de bractées.

Fleurs hermaphrodites, trimères, aux tépales souvent partiellement soudés en tube à la base. Ovaire infère.

Fruit : capsule loculicide ou parfois baie. Graine à albumen.

sans-titre-883.png

Narcissus poeticus ( Narcisse des poëtes )

 

 

Parmi les amaryllidacées observables en dans nos régions, on peut citer la nivéole du printemps (Leucoium vernum), la nivéole d'été (Leucoium aestivum), le perce-neige (Galanthus nivalis), les narcisses ou jonquilles dont Narcissus pseudonarcissus, Narcissus poeticus, Narcissus tazetta, le narcisse des Glénans (Narcissus triandus ssp. capax) ou encore le pancratium d'Illyrie (Pancratium illyricum) et le lys de mer (Pancratium maritimum). 

 

On y rattache l'Agave : plantes à rosette à feuilles épaisses bordées latéralement d'épines, certains en font un ordre à part entière : O.Agavales ( fa. Agavacées ) :  ovaires supères ou infères ; tépales pétaloïdes; d'où caractères de Liliacées ou d'Amaryllidacées.

Nombreuses espèces d'Agaves décoratives en région méditerrannéenne.

A. sisalana : textile ( cordes en sisal pour les ballots de paille ,etc...). On y rattache le Youcca, la Sansevière, le Dracoena déjà cités... 

 

Sansevieria est un genre de plantes succulentes, généralement herbacées. Il appartient à la famille des Liliaceae (ou à celle des Dracaenaceae) selon la classification classique, ou à celle des Ruscaceae selon la classification phylogénétique.

Ces espèces sont originaires des régions tropicales d'Afrique ou parfois d'Asie.

sans-titre-884.png

 

I.1.5.5 FAMILLE DES IRIDACEES

Se distinguent des Amaryllidacées par l'absence de verticile interne d'étamines : A3+0

Herbacées bulbeuses ou rhizomateuses des régions tempérées et surtout tropivales et subtropicales : Iris, Glaïeuls,Crocus,Freesia....... 

La classification phylogénétique place aujourd'hui cette famille dans l'ordre des Asparagales.

 

L’iris est une plante vivace à rhizomes ou à bulbes de la famille des Iridacées (dont fait également partie le crocus). Le genre Iris contient 210 espèces et d'innombrables variétés horticoles. On trouve souvent dans les jardins des Iris germaniques.

 

On trouve des iris dans tout l'hémisphère nord, aussi bien en Europe qu'en Asie, en Afrique du Nord et en Amérique du Nord.

sans-titre-885.png

 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. KOUSSEMOU K. Maxime Roland 06/01/2014

très cool

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 23/12/2016