3 Passion et émotion

Sujet philosophique: Qu’est-ce qu’une émotion ? Définitions philosophiques

L’émotion peut se définir basiquement comme une manifestation de la vie affective, généralement accompagnée d’un état de conscience agréable ou pénible. L’émotion est un trouble de durée variable, une rupture d’équilibre. Le trouble est parfois violent, et entraîne une augmentation des mouvements (colère, enthousiasme), ...ou, au contraire, un arrêt des mouvements (peur ou “coup de foudre” en amour). L’émotion agit donc tantôt à la façon d’un excitant, tantôt à la façon d’un stupéfiant. Les répercussions sur le corps peuvent aller jusqu’à la syncope, mais se limite le plus souvent à des manifestations physiques minimes (rougissement, pâleur, …).
L’émotion, contrairement à LA PASSION QUI EST UN DESEQUILIBRE DURABLE DE LA RAISON, reste un déséquilibre éphémère, qui marque l’effort de l’individu pour se plier aux circonstances. L’émotion est donc une réaction à une situation nouvelle et inattendue.
Selon la nature du trouble crée, on distingue souvent l’émotion-choc et l’émotion-sentiment. La seconde est plus durable que la première mais aussi plus diffuse.
La nature de l’émotion
Avant Sartre, on pensait l’émotion comme une réaction pure : je vois un ours, donc j’ai peur. Or, dans Esquisse d’une théorie des émotions, Sartre a montré que l’émotion n’est pas une réaction, mais une conduite de l’homme. C’est en effet l’homme qui la produit et l’entretient : par exemple, celui qui est obligé de reconnaître ses torts ou de prendre une initiative dont la responsabilité lui pèse peut se mettre en colère afin de nier la situation. L’émotion est une “conduite magique”, un effort pour changer le monde par ses seules forces psychiques. L’émotion cherche à rétablir le monde tel que l’individu qui la ressent le voudrait. Toute émotion a un sens, révèle une intention qui peut être consciente.
Bref, nous sommes responsables de nos émotions. Elles expriment le choix que nous faisons de notre être-dans-le-monde.
 
La passion telle que la définit la philosophie n'est elle même pas que négative, tout en enlevant la raison ( états psychotiques ), elle peut, par exemple avoir un effet pour "booster " une rencontre homme femme, souvent cette passion s'accompagne d'effets physiques gérés neuro-hormonalement (par exemple  complexe hypothalamus/hypophyse ) . Cependant, la volonté de maintenir à tout prix cette pathologie ( passion/psychose ) courante dans les couples modernes et suggérés par la publicité et les média - gaga gère leur caractère éphémère.  Encore un élément à verser au dossier " humanité psychologique déstabilisée".

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 28/11/2013