Mythologie et nordisme 3 Genèse du cosmos

Dans la mythologie nordique :

1) L'ensembles des êtres sacrés repris dans les Eddas ( Dieux, Puissances,Nains, Alfes, Géants,..) sont des métaphores d'éléments de nos structures mentales que l'on peut rapprocher des Archétypes de Jung, dans ce sens ils existent et ont une réelle activité. Les anciens ne connaissaient rien de la théorie de la psychologie analytique, mais avaient très bien senti l'action de ces structures dans leur spiritualité . La rencontre d'un archétype, dans un rêve ou dans certains extatismes comme la prière, la méditation ou les techniques issues du chamanisme ( Seidr) est extrêmement bouleversante, à un point tel que les vikings y voyaient une émanation magique de leur religion,ce sont des exprériences dites " numineuses " . 

2) Lorsque l'on étudie de manière approfondie les Eddas, avec l'aide de la raison et du coeur, on se rend compte de leur pouvoir "transformateur" sur le mental en on conclut inévitablement au génie de ses auteurs ( dont Snorri Sturlunson ). l'Edda en prose comporte un long texte appelé Gylfaginning ( l'illusion ou vision de Gylfi ) qui est typiquement de structure initiatique avec tout son ésotérisme subséquent. L'Edda de Snorri  comporte donc une structure initiatique ( ésotérisme ) et une structure proprement religieuse ( exotérisme) qu'il ne convient pas d'opposer mais de mettre en parallèle voire d'unifier .

 

Suite à cette genèse, nous évoquerons un peu de théorie spirituelle au sujet du mythe en général

V. La genèse du cosmos

V.1 Les débuts

 La genèse du cosmos nordique est à la base développée dans les chapitres 8 10 11 12 et 13 du Gylfaginning,le chapitre 9 correspond à la naissance de l’humanité religieuse avec Ask et Embla, il a été vu plus haut j’évoque le chapitre 13 parce qu’il formalise un lieu de passage entre la terre et le ciel en quelques sortes.

Je vous invite à les lire, les voiçi ils sont l’oeuvre traductive de Norrabrud, du Forn Sidr Lore :

Ref : Gylfaginning 8- Les fils de Borr façonnèrent la terre et le ciel

Puis Glangeri parla : " Si tu crois que ce sont des dieux, qu’avaient alors comme résidence les fils de Borr ? "

Alors Hàrr répondit : " Les mots ne suffisent pas pour le décrire . Ils prirent Ymir et le lancèrent au milieu du Ginnungagap , et avec lui ils firent la terre, avec le sang venant de lui, la mer et les eaux . La terre était faite de la chair, mais les montagnes venaient des os . Ils firent les rochers et les éboulis à partir des dents et des molaires et du reliquat des os qui étaient cassés ."

Puis Jafnhàrr parla : " Parce que à partir du sang, qui giclait des blessures et s’écoulait, ils firent la mer, d’une façon telle qu’ils la fabriquaient et enfermaient la terre en même temps et l’installèrent autour en un anneau extérieur et les hommes estiment , la plupart le pense, ne pas être aptes à la traversée pour l’autre côté."

Puis Þriði dit :" Ils prirent aussi son crâne et en firent le ciel et l’élevèrent au dessus de la terre par les quatre coins et sous chaque pointe ils placèrent un nain . Ils s’appellent ainsi : Austri "Est", Vestri "Ouest", Nordri "Nord", Sudri " Sud" . Puis, à ce moment, ils prirent les gouttes en fusion et les étincelles qui voyageaient librement et avaient été projettées de Muspelheim et les positionnèrent dans le ciel au milieu du Ginnungagap , par au dessus et par en dessous de la voûte pour illuminer à la fois le ciel et la terre . Ils attribuèrent une place à toutes les lumières, certaines dans le ciel, d’autres se déplaçant librement en dessous de la voûte, ils leur fixèrent pourtant une position et organisèrent leurs routes . Comme il est dit dans les vieux enseignements , à partir de là le jour et la nuit furent séparés et les années comptées . Ainsi qu’il est dit dans la völuspa :

Sól ne savait pas

quelle hall elle possédait

Màni ne savait pas

quelle puissance il avait

les étoiles ne savaient pas

quelles places elles possédaient

c’était ainsi avant que ce ne soit structuré

puis Gangleri parla :" les agencements, c’est un évènement d’importance que j’entends là . C’est une oeuvre phénoménale et qui mérite d’être reconnue . De quelle manière fut conçue la terre ? "

alors Hárr répondit : " elle est ronde sur le pourtour, et tout autour est située la mer profonde et ils donnèrent les terres du bord de mer pour résidence aux familles des géants . Mais ils construisirent une fortification tout autour des terres intérieures contre les géants belliqueux, en prenant les cils du géant Ymir pour l’édifier et ils appelèrent ce fort Miðgarð " les terres du milieu ". Ils prirent aussi sa cervelle et la jetèrent dans les airs pour en faire les nuages, comme il est dit :

la terre était façonnée

avec la chair d’Ymir,

mais la mer avec le suintement,

les montagnes avec les os,

les arbres avec les cheveux,

mais le ciel avec le crâne,

mais avec ses cils

les dieux attentionnés construisirent

Midgard pour les fils des hommes,

toutefois avec sa cervelle

était formée la totalité

des sombres nuages

Ref Gylfaginning :  chap10- La venue de Dags " jour" et de Nótt "nuit"

Il était un géant appelé Nörfi ou Narfi , qui résidait à Jotunheim . Il avait une fille qui était appelée Nótt . Elle était noire et ténébreuse, et la famille était comme elle . Elle était mariée à un homme, qui s’appelait Naglfari. Leur fils s’appelait Auðr. Elle eut un autre mari, qui s’appelait Ánarr. Jörd s’appelait leur fille . Elle eut un dernier mari Dellingr , et il était de la famille des Ases. Leur fils était Dagr . Il avait la brillance et la beauté qui venaient de son père . Puis Alfröd prit Nótt et Dagr, son fils , et leur donna deux étalons et deux chariots, et les envoya en haut dans le ciel, où ils durent chevaucher tout autour de la terre, chacun dans sa période respective de la journée . En premier, Nótt conduisait son étalon, qui est nommé Hrimfaxi , et au point du jour , il dépose sur la terre, la rosée venant de son écume . Ensuite l’étalon, que Dagr possède, s’appelle Skinfaxi et illumine tout le ciel et la terre avec sa crinière .

Le début du chapitre 8 est d’emblée très ésotérique, Ymir contient la matière du monde qui se spiritualise ( s’organise ) grâce au lait de Audhulma, laquelle est à l’origine des dieux par le fait qu’elle fait apparaître Buri en lèchant le bloc de glace Givré et salé ( sacré), on remarquera que Ymir n’est pas salé, il n’est pas structuré, mais il reçoit l’esprit de vie par Audhulma, ce qui est différent de l’origine de Buri le géniteur de la religion, il est aussi Tyr. Le corps d’Ymir est la terre non structurée.Ymir va cependant être sacrifié ( rendu sacré) Par Odin, Vili et Vé qui le tuent, c’est à dire le rendent à ses éléments constitutifs pour en faire une terre structurée, cette fois çi par l’intervention de l’esprit sacré représenté par Odin Vili et Vé ( voir le démembrement d’Osiris en religion égyptienne Antique). C’est un processus macrocosmique mais présenté de manière ésotérique puisse qu’il s’agit d’une mort/renaissance, une dynamique de transformation.

Le démembrement d’Ymir va donc aboutir à différents éléments terrestres. 

Terre : sang d’Ymir, montagnes : os d’Ymir, mer : sang d’Ymir, rochers et éboulis dents, molaires et morceaux d’os d’Ymir.

On remarque que les Vikings considéraient bien qu’une partie des éboulis de pierre ( morceaux d’os ) venaient des montagnes ( os ) et que les massifs montagneux étaient une espèce de charpente du monde, comme le squelette. Remarquons aussi que la denture est désorganisée, ce qui ésotériquement évoque une absence de structure, de sacré, et que les montagnes où se trouvent les pierres ( morceaux de denture ) est le domaine des jotuns qui sont chaotiques ( sauvages).

Il est important de remarquer que la mer circonscrit la terre, la mère est de sang, et ésotériquement, le sang est énergie vitale. Cependant, cette énergie vitale est brute, inutilisable directement, elle doit être associée à un "moteur", un organisation pour servir à quelque chose, ce quelque chose est rendu par les lois sacrées. Sans cela, la mer est un endroit où l’on se perd et où l’on risque de se noyer, c’est de l’énergie sauvage chaotique, d’ailleurs les géants habitent au bord de celle-çi. La terre montagneuse des géants, glacée par endroit avoisine le rivage et c’est l’endroit de la mort. Belle démonstration d’un concept  hermétique : La mort c’est la vie.Et que comme disent le textes, le hommes pensent ne pas pouvoir y aller de leur vivant.

La suite montre que les dieux commencèrent à organiser le monde à leur image, en une structure orientée, la mort des quatres géants Aegir, Ymir ( Geirrod), Sturtr et Thiazi va donner vie aux quatres nains cardinaux Austri, Vestri, Nordri et sudri, la disposition des astres et leur course, peuvent maintenant être fixées grâce à  ces repères. C’est ce qu’ils firent en prenant les étincelles et les projections de Muspell, volcan, mais aussi feu de l’esprit, ceux-çi en tant qu’astres furent disposé dans ce que les anciens grecs appelent la zone supralunaire (Parcours fixes des étoiles : sphère divine, théorie de Aristote,ptolémée aussi) qui illumine le ciel et sphère intérieure qui illumine la terre.

Tout cela fait référence à la théorie d’Aristote que voiçi :

Le monde selon Aristote

Aristote conçoit le monde comme clos, fini et hiérarchisé. La limite du monde est la sphère des fixes, les fixes étant les étoiles accrochées à la sphère céleste transparente. Cette sphère tourne, ce qui permet d’expliquer à la fois le mouvement apparent des étoiles et l’existence des constellations. La terre est au centre, fixe et immobile. Le monde est incorruptible au-dessus de l’orbite lunaire (monde supralunaire), corruptible, en proie au devenir en dessous (monde sublunaire) :

Donc dans le texte du gylfaginning, les corps célestes qui illuminent le ciel sont les étoiles et le soleil qui en est une également, le monde supralunaire est celui qui est incorruptible car les mouvements des astres ne varient pas d’après les anciens ( leurs observations n’étaient pas assez précises pour déterminer que ce n’est pas vrai). le monde sans astres est le monde corruptible,sphère limitée par le cercle de parcours de la lune.

la lune est donc le dernier astre incorruptible intermédiaire entre le monde incorruptible et le monde sublunaire corruptible.En fait, et mythologiquement c’est important, c’est la lune qui reflète l’esprit incorruptible du soleil et donne l’entrée du message divin à l’homme, celui - çi etant généré par l’incorruptibilité solaire du monde supralunaire.Bref, monde sublunaire ( midgard), monde supra lunaire(Asgard) et monde au delà de la sphère des fixes ( Alfodur), détermine les trois ciels de l’arbre Cosmique Yggrdasil, le dernier étant méconnu et infini, le royaume du Un.

Par anticipation, on peut tirer d’autres enseignements de ces textes . Si l’on fait une projection horizontale du système de sphères, on obtient la structure planaire horizontale du monde nordique : La terre projettée à plat donne Midgard, la zone enveloppante extérieure donne Asgard limité par les terres de bord de mer où règne le chaos des géants et correspondant à la sphère des corruptibles. La zone supralunaire projetée donne l’océan ( ce qui explique le rapport de la lune avec la magie des eaux ).Evidemment la mer correspond au sang d’Ymir, le sang est énergie brute comme l’océan. A ce niveau céleste divin, l’on a union des contraires car la mer est énergie chaotique mais la zone sublunaire qui lui correspond est incorruptible, ce qui donne un équilibre chaos/structure au niveau divin.

Les étoiles sont les astres destinés à illuminer le ciel de la sphère fixe et lune et soleil sont les luminaires pour illuminer la terre, ce qui explique les phrases du texte.

La venue du jour à partir de la nuit

Voiçi la généalogie correspondant au chapitre 10 du Gylfaginning:

Nott : la nuit

Annar ( Alfodr père de tous )

Nagflari ( le bateleur d’ongles si je ne m’abuse )

Selon Snorri Sturluson, Naglfar est construit à partir des ongles des morts, et c’est la raison pour laquelle il convient de les couper de façon à retarder le Ragnarök. Si l’on retient l’explication donnée par Snorri, naglfar se traduirait par « bateau des ongles » (du vieux norrois nagl, « ongle »). Mais il pourrait s’agir d’une étymologie populaire. De nombreux auteurs le traduisent par « bateau des morts » ou « bateau des cadavres »

Jord (la terre)

Elle est l’épouse d’Odin dont elle a un fils: Thor

Audr ( L’aube )

Dellingr (crépuscule)

Dagr ( le jour )

Si l’on réfléchit un peu, on ne doit pas penser que Nott est uniquement la nuit au sens restreint telle que nous la rencontrons tous les jours dans notre vie au sein des éléments naturel, il s’agit à mon sens d’un concept plus général d’occultation périodique et au niveau psychologique microcosmique renvoyant à l’absence de lumière, de compréhension et de vision des choses, d’ailleurs elle provient de Narfi fild de Loki, donc son origine est chaotique. L’effet structurant du divin n’y est pas présent et c’est un chaos.

Par le croisement fécond avec Alfodr, qui est une représentation trinaire du démiurge ou créateur du monde dans l’émané, la terre va apparaître, c’est à dire le matériel ne contenant pas le divin comme la nuit, mais possédant la fécondité qui ne peut être concrétisée que par instillation de la semence spirituelle ou la semence tout court selon l’optique.

Jord rencontre également Nagflari que nous pouvont comparer à un retour des morts, de manière générale, la mort correspond à un départ vers l’obscurité, si les éléments morts reviennent, l’on interprète généralement ça sous la forme d’un Ragnarok ( figure escathologique des anciens scandinaves). Mais le sens ésotérique est plus complet, le départ dans les ténèbres est un conditionnant indispensable pour générer de la nouveauté, psychologiquement, c’est une période ou l’on est plongé dans l’incertitude des ténèbres et la mal compréhension, avant la renaissance. Ce qui explique l’émergence de Audr, l’aube. D’autres explications pourraient être données, mais ce don ne s’obtient que par recherche personnelle.

Mais qu’à t’on apporté de son séjour dans les ténèbres : Une moisson abondante, ou un désert ?

Puisque Audr est apparue, automatiquement son inverse complémentaire apparaît également et c’est Dellingr Aurore, l’on a ainsi les déterminants du jour par rapport à la nuit, l’aube et l’Aurore, ce qui explique que Nott rencontrant Dellingr correspond au jaillissement du jour, donnant Dagr.

En remarque documentaire à cette explication, l’on peut envisager un hypothèse surprenante : la structure de la cosmogonie nordique a un important déterminant d’origine grecque, même scolastique, lorsque l’on sait que nombre de divinité grecques ont été construite à partir de divinités égyptiennes, à l’exemple de Hermès qui provient de Thot et est à l’origine de l’hermétisme occidental au moins, et dans le même sens, la symbolique du dieu Bès par exemple, l’on voit bien l’intense lien que l’on a entre les religions du Nord et du sud. Je trouve pathétique, mais très amusant le fait que nombre de nordisants on choisi cette voie pour se démarquer de cette habitude des déterminants chrétiens et des religions du sud alors que sans le savoir, ils sont en plein dedans, c’est raté pour leur besoin d’originalité. Il n’y a qu’une seule religion. D’autre part, l’exégèse des textes nordiques fait apparaître une tradition ésotérique relativement pure avec des principes bien fixés et commun à tous les ésotérismes, mais aussi à du symbolisme et des métaphores initiatiques en provenance directe des pays du levant et du sud ayant inondé toute l’europe et même hybridé la spiritualité orientale. Alors,chers adeptes européens du sud et centraux, en croyant êtres originaux et en voulant vous démarquer par votre sois-disant mémoire collective nordique, vous êtes bien restés chez vous, c’est pathétique.

Ce besoin d’originalité bien compréhensible, d’ailleurs, amène, dans les textes nordiques, à rencontrer des images et des métaphores adaptées au contexte social, culturel, historique et naturel des pays nordiques, ce sont des images auxquelles les européens du Sud et centraux ne sont pas habitués, un aura de mystère supplémentaire règne donc psychologiquement sur ses adeptes non indigènes, d’autant que cest textes ont une charge chamanique. Le chamanisme n’est pourtant, à la base, qu’un état de conscience modifié, pratiqué à l’échelle globale et spatio-temporelle de notre planète, rien de purement nordique là dedans, d’ailleurs que sont d’autres les visions des mystiques chrétiens du christianisme jeune ou des religions orientales. 

Cependant sous une forme singulière en rapport avec la zone géographique nordique, le message à décrypter dans les textes religieux des anciens scandinaves ne diffère pas d’un iota du message spirituel de toutes les religions du monde. C’est en prenant conscience de cette universalité que l’homme devient ce que l’on appelle dans beaucoup de traditions un "sage".

Remarquons l’expression "fils de l’homme " chez les chrétiens, l’expression "tu deviendras un homme mon fils" chez les Franc-maçons, "l’homme est la mesure de toute chose" chez les grecs, Mitgard comme terre des Hommes, chez les nordiques........et bien oui, être religieux ou ésotériste signifie devenir un homme au bout d’une longue remise en question philosophique et de vraies recherches sur les déterminants profonds de son âme, sans hypocrisie, cette démarche aboutit à la vraie humanité, à l’enfant divin, en concordance avec ses déterminants internes concrétisés dans le notion de "Soi", et là est tout le miracle.         

Intermède : le carré sacré provenant de la triangulation sacrée, métaphore nordique : éléments de géométrie sacrée

Comme vu précédemment, la triangulation prend son origine en Alfodur occulté qui émane Muspel, lui même à l’origine de Nilfheim par exhibition de son inverse. Inversément, nous avons le principe de l’androgyne émané Muspel/Nilfheim qui est sensé donner conscience de l’existence du Un Alfodur à l’humain religieux.Mais la conjonction androgyne de Muspel et Nilfheim génère Audhulma et Loki qui sont les composants de Alfodr, voilà une nouvelle triangulation sacrée, qui a son inverse également puisque Audhulma et loki sont à l’origine de Odin par l’entremise de l’émanation Ymir.On voit que lors du chemin de l’initiation religieuse, l’on passe par la conscience de l’émané macrocosmique avant denvisager l’occulté en Alfodur

La triangulation originelle occultée, donne naissance à la triangulation émanée qui à elles deux donnent la figure de parfaite stabilité ésotérique qu’est le carré. Le même phénomène se déroule en dessous pour le passage du macrocosme au microcosme en Odin.Et il est presque sûr que Ymir est Alfodr.     

 

Finalement, les messages ésotériques de la mythologie nordique sont donnés avec une facilité assez déconcertante, mais il faut tenir compte de l’embryon d’humanisme qui est sous-jacent à toute la philosophie nordique.

En effet, l’épée de Sturtr compagnon de la dame muspel, s’en fait le traducteur optique si bien que l’on peu attribuer à ce muspel un aspect masculin malgé que le soleil soit féminin en nordisme. L’épée de sturtr est un attribut phallique et finalement, cela montre bien la potentialité unificatrice de l’androgyne, l’homme a une partie féminine et vis versa. Cette épee est une clé : elle est de feu, donc représente les facultés de l’esprit universel, mais en même temps elle reflète le soleil des occis, c’est à dire de ceux qui ont compris. En effet, l’épée brillante reflète le savoir des occis par l’esprit feu et ce savoir de base est métaphorisé par un miroir qui est sensé donner une image inverse du triangle d’origine Alfodur/Muspel/Nilfheim, ce qui donne le carré, le pis d’Audhulma, les quatres points cardinaux etc... Comme montré sur ce dessin, ces principes permettent de remonter ou de descendre toute la mythologie Asatru Alfodur ----->Alfodr----->Odin

Un nouveau dessin va nous montrer que celà continue vers le bas. 

A ce niveau, l’on traduit souvent Vili par Volonté et Vé par le sacré, il y a d’autres traductions mais qui donnent le même résultat, l’alliance de la volonté qui vient de l’esprit, de la conscience, l’intelligence (Vili), alliée au sacré, au culte (Vé) donne bien sûr le divin ou souffle de vie ( lire à ce titre la genèse judaïsante " Il soufflait sur l’eau un vent de dieu "). la connaissance de dieu et du monde métaphorisée par Odin. D’autre part, c’est par le don de ces facultés que Odin attribue la vie à l’homme, la religiosité, la spiritualité et l’on a à nouveau ce double androgyne qui donne naissance au triangle et à son inverse pour former la carré. Vili et Vé sont des hypostases de Odin.

Ce phénomène de construction de la pointe de la triangulation sacrée donne toujours naissance à quelque chose de nouveau par conjonction de deux polarités, c’est une création.La pointe du triangle est le point d’équilibre de deux polarités, le sel des alchimistes qui représente aussi le sacré.

Le sel représente l’équilibre dans le divin, mais aussi dans la matière.....

L’extrait suivant du Gylfa justifie pas mal de choses que nous avons dites. 

9- les fils de Borr créèrent Ask "frène" et Embla "orme"

alors Glangeri parla : " celà me paraissait grandiose qu’ils aient alors réussi à tout gérer, que la terre et le ciel soient constuits et le soleil et la lune soient placés et mis en ordre le jour et la nuit, mais d’où viennent les hommes, eux qui habitent le domaine ? "

puis Hàrr dit : " il advint que les fils de Borr se promenaient au bord de la mer, ils trouvèrent deux troncs d’arbre et les relevèrent au sec et créèrent des hommes avec . Le premier donna le souffle et la vie, le deuxième l’intelligence et le mouvement, le troisième l’apparence, la parole et l’ouïe et la vue, ils leur donnèrent des habits et les nommèrent . L’homme fut appelé Askr, mais la femme Embla et à partir d’eux fut engendrée l’humanité, qui reçu Miðgarð à peupler . Nous l’appellons Trója " Troie" . Là résidaient les dieux et leurs familles, et de là advinrent beaucoup d’évènements et d’exploits à la fois sur la terre et dans les airs . Il y a là une place qui s’appelle Hliðskjálf, et au moment où Odin s’asseyait là dans le Haut siège, il percevait le comportement de chacun dans tous les royaumes et comprenait tout, dès qu’il prêtait attention . Sa femme s’appelait Frigg, fille de Fjörgvin , et c’est à partir de leur famille qu’est venue toute une parentée ( aussi abondante que des porcelets dans une portée de truie) , et qui est appelée : "familles des Ases", qui ont peuplé l’Asgard du temps jadis ainsi que leur royaumes, qui y résident , et c’est toute la sapience divine . Et c’est en regard de celà que l’on peut l’appeler Alfödr, car il est le père de tous les autres dieux et des hommes et de tout celà, qui venant de lui et de ses désirs est parfaitement fait . Jörd était sa fille et sa femme . C’est à partir d’elle qu’il créa en premier le fils qui est maintenant Ása-Þórr. Il découle de lui la vigueur et la force . grâce à cela il triomphe de toutes les créatures vivantes

L’on voit bien que Snorri évoque l’empire grec comme origine de la religion des Ases en mentionnant Troie et que Mitgard le monde des Hommes était l’Asgard des temps Jadis, des éléments importants mentionné font penser à l’avènement de la conscience religieuse, à une divinisation d’hommes illustres pour peupler Asgard cette fois-çi. En ce moment de l’ancien Asgard qui est Mitgard, c’est l’hypostase Horizontale Alfodr de Odin qui régnait et c’était l’âge d’or macrocosmique.

Macrocosmiquement, Jord est sa femme, parce que Jord est Nott, l’empire du matériel, du non divin, de ce qui n’est pas lumineux, donc jord n’est qu’une Hypostase de Nott. La terre féconde comme terre des hommes est microcosmiquement Jord et à ce niveau est donc sa fille.

Evidemment au niveau cosmique, Thorr est fils de Alfodr, donc de la connaissance créative divine et et de la terre féconde ou fecondée, ce qui confirme ce que nous avons expliqué plus haut, la séparation du divin et du matériel qui doivent être unis en Thorr.Thorr a la connaissance pour aller des deux côtés et peut agir conformément aux lois. C’est le gage de son efficacité contre le chaos. Ou niveau microcosmique, Thorr est issu de l’union de Odin et Jord, ce qui est logique puisque Odin est une hypostase microcosmique de Alfodr pour donner le Thorr microcosmique plus psychologique ou spirituel.

Le même schéma se représente qu’au dessus, Jord est femme d’Odin, c’est à dire frigg, mais aussi fille........

Il y a une chose dont nous n’avons pas parlé, c’est l’origine du vent Hraesveld ( Thiazi) en fait c’est lui qui est à l’origine de l’air sec (Loki ) et de la vapeur ( Audhulma ), mais à l’origine, il provient de la polarité chaud froid qui est ausi celle de Muspel et Nilfheim hypostasiés. En météorologie, l’affrontement d’un front froid et d’un frond chaud donne des intempéries mais surtout du vent, l’affrontement et la conjonction Muspel/nilfheim donne l’ensemble des intempéries possibles entre le climat froid et le climat chaud ( par l’intermédiaire de son composant Hvergelmir ) . L’action de la chaleur de Muspel sur le froid (Hvergelmir) provoque les vapeurs du brouillard, le vent, la pluie, la neige........ 

Rappelons que Muspel et Nilfheim est le concept polaire de base, il représente des inverses consubstanciels, Nilfheim provient de Muspel par exhibition de son inverse Chaud/froid, Esprit/matière, Soleil/lune, .......Il en est de même pour Alfodur /Muspel, Occulté/émané...... 

Ce départ de la mythologie des anciens scandinaves met en exergue une image fabuleuse à la quelle l’on ne pense pas :

si le principe de l’Androgyne Masculin féminin est donné au départ par exhibition du contraire sexuel de Muspel , Nilfheim et que l’on a la représentation phallique de Sturtr avec son épée, l’on a également l’utérus en Nilfheim qui est Hvergelmir. Non seulement par opposition du chaud de Muspel et du froid de Nilfheim il est le gestateur, l’incubateur du vent thiazi qui trône à sa partie supérieure mais en même temps, il génère par incubation la vapeur, l’énergie vitale Audhulma par évaporation de l’eau due aux chaleurs de Muspel,mais également l’air sec Loki, résiduel, et l’on obtient comme hypostase verticale le vent Thiazi qui est son père, le vent étant simplement de l’air en mouvement. Le vent est air et mouvement, c’est d’ailleurs ce mouvement qui permet la rencontre de la chaleur de Muspel et le froid de Nilfheim pour rendre Ginnungagap tiède. Le vent peut donc très facilement être considéré comme élément d’origine, il est le mouvement, sans lui aucune conjonction n’est possible.

Alfodur et Alfodr sont hermaphrodites en tant que conjonctions et Thjasi est masculin, il est Farbauti époux de Nàl ou Laufeyr, Loki est son fils loptr ; et loki est aussi ymir en tant qu’hypostase, de même qu’Audhulma

Nàl veut dire l’épine, et vient du protogermanique nörve, narfi, la feuille, la mince ; et laufeyr veut dire la feuille ( où l’épine de sapin)

Loki est aussi le "père " de Narfi, époux de Sigyn, celle qui donne l’éternité; a comparer avec Idunn, qui donne l’éternité et Fjorgyn (Audhulma) la donneuse la vie et Fjorgynn avec deux N (Alfodr) celui qui donne la vie.

Narfi est jormungand,dans les textes, Narfi et Jormungang sont tous deux fils de Loki : donc son père "Loki" est aussi la face sombre d’Afodur, d’ailleurs la vipère Niddhog vit dans Hvergelmir.

Nott la nuit existe aussi avant l’apparition de la lumière, Angerboda, la vieille dans la foret de fer ou de l’aigle de glace

Thjasi est fils d’Olvaldi ( Alfodur) le tout puissant
 
sindri est le nain qui résulte de la mort de frosti , le givre, frosti est fils de thjasi avec hvergelmir au mm titre que loptr est fils de thjasi avec muspel

On trouve celà en   croisant le gylfaginning, le skaldskaparmal  et la saga de fornjot.

Il est un grand enseignement ésotérique à ce niveau :

Spirituellement, l’on a bien sur au départ, l’affrontement de la lumière représentée par la structure mythologique et les ténèbres du grand large de la mer métaphorisée par  Loki le chaotique, le sans structure, ce qui ne veut pas dire, à un niveau hypostasié, que Loki ne soit pas intelligent, il est simplement soumis à ses instincts ou au niveau du macrocosme aux forces chaotiques de la nature.La mythologie est là pour montrer que la voie lumineuse de la structure spirituelle est la seule praticable pour conserver le plus longtemps possible un monde pérenne.

Mais la mythologie montre aussi comment y parvenir :

Une fois dans la structure de la mythologie, l’on se rend compte que sur un plan microcosmique psychologique, il y a en fait trois voies possibles, la gauche, angélique avec Audhulma , la droite diabolique avec Loki et la centrale qui est la conjonction triangulaire sacrée en Alfodr, l’on voit également que Alfodr est père de tous et créateur démiurge, il est d’ailleurs à l’origine d’Odin qui est son hypostase au niveau inférieur. La voie à prendre n’est pas la voie angélique sans se soucier de la voie diabolique car ces deux polaires sont consubstanciels et n’existent pas l’un sans l’autre, tenter de cacher le noir de sa personne n’est pas la solution opératoire spirituelle. Bien au contraire, il faut aller en Helheim pour en prendre conscience et avoir les outils de sa connaissance pour équilibrer et créer une vie spirituelle féconde , le mal ne va pas sans le bien et le matériel ne va pas sans le spirituel, ils sont contraires co-substanciels et il faut les équilibrer par la voie du milieu qui est la seule pratiquable... 

Hvergelmir est un symbole important de Nilfheim, Nilfheim veut dire royaume, et est un lieu ( le royaume des brumes). Hvergelmir est un utérus, un chaudron magique d’où sortent après incubation le résultat de deux éléments : le feu et l’eau en se rencontrent génèrent la vapeur ou air humide( Audhulma) et l’air sec (Loki).

Alfodur est aussi Alvaldi et Olvaldi et Fornjot et Svidurr et Fjölnir et Mundilfari et ..... des femmes aussi
 
Fornjot s’appelait un homme . Il avait trois fils, l’un etait Hlér, le deuxième Logi, le troisième Kàri . Il regnait sur le vent et Logi sur le feu, Hlér sur la mer
Heimdal est le gardien, Tyr maintient l’équilibre, notamment en faisant respecter les serments, Thor est celui qui applique les sentences

V.2 Les astres et leur course

11- A propos de Sól "la Soleil" et de Máni "le Lune"

Puis Gangleri parla : "Comment dirigeait il la course du soleil et de la lune ?" .

Hárr dit : " Il y avait un homme qui se nommait Mundilfari , qui avait deux enfants, . Ils étaient pareillement beaux et gracieux, au vu de celà il appela son fils Máni, et sa fille Sól, et la maria à cet homme qui s’appelait Glenr. Mais les dieux se fâchèrent de cette arogance, ils prirent le frère et la soeur et les placèrent en haut dans le ciel , ils laissèrent alors Sól guider les étalons qui tiraient le char du soleil, que, pour illuminer ces royaumes, les dieux avaient fabriqué avec la substance enflammée qui volait hors de Muspellheim . Leurs étalons s’appelaient ainsi , Árvakr et Alsvidr, mais sous les épaules de ces étalons , les dieux placèrent deux soufflets à air pour refroidir la sueur, mais dans certaines lores c’est appelé ísarnkol. Máni gouverne le cheminement de la lune et gère la pleine lune et la nouvelle lune . Il prit deux enfants venant de la terre qui s’appelaient ainsi, Bil et Hjúki qui tous les deux quittaient cette source qui s’appelle Byrgir, et portaient ensemble, sur leurs épaules, un grand récipient, qui s’appelle Saegr, et la perche Simul. Viðfinnr se nomme leur père. Ces enfants aident Mani, comme on peut le voir depuis la terre.

Mundiflari représente une composante de Alfodur, il est celui qui fait tourner l’axe cosmique du monde, en enfantant sol et Mani, qui sont soleil et lune, il veut rendre le mouvement visible aux hommes pour qu’ils organisent le temps.Le fait de marier Sol à Glenr, fait déjà référence au fait que l’esprit de l’homme ne peut s’éveiller que grâce au symbolisme solaire féminin représenté par Sol. Les dieux trouvèrent celà cavalier car ils avaient eux même tiré des luminaires pour la terre, des flamèches de Muspel. Il associèrent donc les éléments par couple Mani/astre - Sol/astre. C’est ainsi que l’on voit apparaître une spiritualisation des deux astres luminaires issus de Muspel. En quelque sortes, Mani est esprit de la lune, et Sol esprit solaire. D’ailleurs les jours de pleine lune et de nouvelle lune ont une forte charge magique et spirituelle pour les anciens. Les étalons sont les aspects dynamiques des Astres menés par des composantes spirituelles ( l’esprit est structure) permettant la stabilité de leurs parcours. Rappelons nous que la lune réfléchit l’esprit solaire et est l’astre de la zone sublunaire la plus proche de l’homme, sous cette lune, c’est un monde corruptible. Celà explique partiellement que ce soit des humains de la zone corruptible qui soient en rapport étroit avec l’enseignement solaire que réfléchit la lune.D’après mon hypothèse, ce couple serait des occis ayant acquis le savoir ( le soleil des occis ). Et au sens antique sont des magiciens   ( sens magique de la lune qui agit sur le chaos aquatique )  

12- Sól et la pression du loup

Puis Gangleri dit :" la soleil file rapidement, comme si elle était effrayée et a l’air, alors, de faire plus que courir, elle a peur qu’on la tue ."

Puis Hárr répondit :" Cela n’a rien d’extraordinaire, car elle mène une course échevelée . Il est proche, celui qui la poursuit, et met une forte pression, elle ne peut que s’échapper ."

Puis Gangleri dit :"Qui est-ce qui est ainsi malveillant avec elle ?"

Hárr dit : " Ce sont deux loups et celui qui est après elle s’appelle Skoll . Elle a peur de lui, et il la prendra . Mais celui qui bondit devant elle, s’appelle Hati, fils de Hróðvitnis, et il veut attraper le lune, et il adviendra ainsi ."

Puis Gangleri parla :"Quelle est la famille des loups ? "

Hárr dit: " Une ogresse solitaire réside à l’est de Midgard , dans ce bosquet qui s’appelle "la forêt de fer". Des sorcières qui s’appellent "les guerrières de la forêt de fer" vivent dans ce bosquet. Cette vieille sorcière donne naissance à de nombreux fils de géants, et tous sous la forme de (mauvais) loups; de cette manière sont venus ces loups . Et il est dit que, de cette famille, viendra un jetteur de sorts (puissance), qui sera appelé Mànagarm , il grossit avec la vie de tous les hommes qui meurent, et engloutira la lune, et aspergera de sang la totalité du ciel et de l’air. A ce moment la soleil perdra sa brillance et les vents seront sans repos, rugissant ici et là . Comme il est dit dans le chant de la völva :

A l’est réside l’ancienne

Dans la forêt de fer

Et à cet endroit élève

les parents de Fenrir (les loups);

L’un d’entr’eux

deviendra

le meneur de la lune (dans le sens de berger, celui qui conduit les troupeaux)

dans la peau d’un géant

Il s’enfle de la force vive

des mauvais hommes ,

barbouille le siège des dieux ( les cieux)

de sang rouge ;

noir deviendra l’éclat du soleil

pour les étés suivants,

le vent, tout terrible;

Vous le comprenez, ...ou quoi ???

Içi, je vais simplement poser des Hypothèses, en nordique, il y a des mauvais loups et en général ceux-çi sont, lorsqu’ils se développent, annonciateurs du Ragnarok, correspondant à la fin d’un cycle, à la destruction du monde actuel préparant l’émergence d’un autre.Il est dit que ces loups, enfantés dans la forêt de fer sont des enfants d’une géante, une ogresse solitaire vivant à l’est de Mitgard. C’est dans une zone proche de Jotunheim ( lieu des géants ), et les géants sont chaotiques, ils menacent la structure et l’équilibre du monde symbolisés par l’axe cosmique Yggrdasil. Rappelons que Fenrir est un gros loup, d’après le gylfaginning et qu’il répandra le chaos au moment du Ragnarok, il avalera le soleil.

Managarm est à mettre en rapport avec Fenrir, car il avale la lune, la lune étant l’intermédiaire entre l’esprit supralunaire incorruptible et le monde sublunaire corruptible, les hommes ne respecterons plus les règles, les lois divines (Volupsa).

On pourrait identifier  Hróðvitnis à Managarm et Skol à Fenrir, la motivation du mouvement des Astres est donc la peur du loup, du chaos, sachant que le parcours régulier des astres est gage de structure et d’équilibre. Logiquement l’on se rend compte que le monde n’est pas détruit au niveau des origines, mais au moment ou Odin, Vili, Vé organisent le parcours des astres ou au niveau de Mundiflari qui enfante Sol et Mani. Ou en tout cas après le meurtre d’Ymir.

On voit dans cette structure que chacun des deux astres a un guide et un poursuivant et que le poursuivant de l’un est le guide de l’autre et le guide de l’un est le poursuivant de l’autre, de cette manière les courses de la lune et du soleil doivent resté dépendantes et synchronisées.

V.3 Entre ciel et terre

13- A propos de Bifröst "le pont tremblant"

Puis Gangleri parla ; " Quel est le chemin depuis le ciel jusque la terre ? "

alors Hárr répondit en riant : "Ce n’est pas un grand savoir qui est recherché maintenant . Ne t’as t on pas dit celà, que les dieux firent un pont depuis la terre jusqu’au ciel, qui s’appelle Bifröst ? Tu dois l’avoir vu . Il est connu, tu l’appelles "arc en ciel" . Il est de trois couleurs et très solide et fait avec art et savoir plus que les autres ouvrages . Mais aussi solide soit il, quand les puissances de Muspell viendront et le chevaucheront, il sera brisé, et leurs étalons nageront dans de grands fleuves . Ainsi avanceront ils "

Puis Gangleri parla ; " Il ne me semble pas que les dieux aient fait un pont fiable, si il doit se briser, ils sont pourtant capable de faire selon leur volonté ."

Alors Hárr parla : " On ne peut rien reprocher à l’habileté des dieux . Bifröst est un pont irréprochable, mais on peut compter sur l’emprise du destin plantée dans ce royaume, quand les fils de Muspell viennent pour ravager."

Nous verrons plus loin que le Dieu Heimdalr et le gardien de ce pont.

Au niveau de ses hypostases, nous avons :

- Dellingr alf : l’aurore, mari de Nott et père de Dagr

- Magni fils de Thorr, le cheval de magni=gullfaxi,crinière d’or, celui de heimdallr= gulltroppr, toupet d’or =>Heimdallr=Magni
et les deux ont jarnsaxa/gunnlod comme mère

- Il est le Pendant lumineux de Loki, l’aspect lumineux est une composante de Odin

- Il est Glennr le brillant mari de sol

-Il est Odr, l’intelligence, mari de Freya

- Il est Vili la volonté et hypostase horizontale d’Odin

De manière superficielle, nous dirons en premier lieu que le pont Bifrost donne un accès de Mitgard à Asgard, bien sûr Asgard par l’existence de sa tour Hiskdalf donne accès au sommet de l’arbre cosmique, au niveau de Alfodr, qui est quand même le démiurge à l’origine d’Odin avec ses composantes gauche et droite, Audhulma et Loki. Encore une fois, il n’est pas déraisonnable de considérer Alfodr comme équivalent de Ymir, c’est une hypothèse plausible. Mitgard est au niveau du sol, comme Jotunheim dont il est séparé et protégé. Ce pont donne potentiellement l’accès à la divinité pour l’homme religieux ou l’occis etde manière plus prosaïque, l’accès au ciel ).

Mais un danger existe, ce serait que les géants accèdent à Mitgard et puissent emprunter ce pont, les géants sont cosmogoniques et chaotiques ( les forces de la nature ), mais aussi microcosmiques chez l’homme ( les instincts ). Lorsque les lois créées à partir de Heimdalr, scellées par Tyr et exécutées par Thorr ne sont plus respectées, ces éléments chaotiques et les instincts ne sont plus ligotés ( comme le Loup Fenrir ) et peuvent déployer leur force chaotique. Dans un tel cas de figure, les protections de Mitgard vis à vis de Jotunheim se ratatinent et les géants peuvent accéder à Mitgard donc au pont Bifrost.

Heimdallr qui est très sensible aux modifications de son environnement à longue distance peut détecter ce genre de danger et dans ce cas avertira les peuples de Yggrdasil par le son de sa corne. Les dieux peuvent donc réagir pour restituer l’équilibre chaos/structure. Ce pont a été construit par les dieux de l’ancien Asgard et les Ases, ils résiste très bien et est parfait. Mais la destruction dur ragnarok est en premier lieu menée par les fils de Muspel, comme dit le texte, c’est le destin et rien n’y résiste.

 

Nous en avons superficiellement terminé avec la Cosmogonie, et après un rappel théorique sur les mythologies, nous continuerons avec la Théogonie et le panthéon 

 

 

 

 
 
 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 26/03/2012