a) Anthropologie intro

ANTHROPOLOGIE INTRODUCTION SEMANTIQUE

ANTHROPOLOGIE / ETHNOLOGIE

 

La rubrique sous catégorie " spiritualité sera intégrée dans la présente catégorie :http://www.vdsciences.com/pages/spiritualite/

Tentatives de définition

L'exercice semble périlleux, ce que l'on peut dire au départ c'est qu'il s'agit d'étudier l'homme au niveau individuel et au niveau du groupe.

Levi Strauss, définissait l'ethnographie, l'ethnologie et l'anthropologie comme les trois étapes d'une même discipline: le recueil des données, l'études de ces mêmes données et la comparaison dans une perspective plus globalisante des différents résultats. Ceci étant très schématiquement résumé. il nous sera également utile de tenter de situer le terme sociologie.

Voyons un peu les définitions de Wikipédia, comme exemple  :

L’ethnographie est la science de l'anthropologie dont l'objet est l'étude descriptive et analytique, sur le terrain, des mœurs et des coutumes de populations déterminées. Cette étude était autrefois cantonnée aux populations dites alors « primitives » . Elle peut utiliser le dessin, la photographie, la notation musicale et la collecte d'objets.

L'ethnologie (ou anthropologie sociale et culturelle) est une science humaine qui relève de l'anthropologie et qui est connexe à la sociologie, et dont l'objet est l'étude comparative et explicative de l'ensemble des caractères sociaux et culturels des groupes humains d'ethnie « les plus manifestes comme les moins avou[é]s ». À l'aide de théories et concepts qui lui sont propres, elle tente de parvenir à la formulation de la structure, du fonctionnement et de l'évolution des sociétés. Elle comporte notamment deux théories opposées, le fonctionnalisme de Bronislaw Malinowski et le structuralisme de Claude Lévi-Strauss.

L'ethnologie recouvre les disciplines suivantes :

  • Anthropologie des religions : domaine de l'anthropologie qui tente d'expliciter le fait religieux.
  • Anthropologie juridique : analyse culturelle et symbolique des phénomènes juridiques.
  • Anthropologie des techniques et de l'objet.
  • Anthropologie du politique : elle étudie les formes étatiques des différents peuples du monde.
  • Anthropologie de l'art : analyse culturelle et symbolique de la production artistique sous toutes ses formes.
  • Ethnomusicologie : étude des rapports entre musique et société.
  • Ethnobiologie : étude des relations avec le monde du vivant.
  • Ethnobotanique : étude des rapports entre le végétal et la société.
  • Ethnochorégraphie : domaine qui s'attache principalement à l'étude du répertoire dansé des populations rurales, et plus particulièrement des peuples extra-européens.
  • Anthropologie du corps : domaine qui s'attache à l'étude des activités mettant en jeu le corps, qu'elles soient de l'ordre de la modification de l'apparence (piercing, scarification...), ou de la mise en action du corps comme outil (activités physiques sportives ou artistiques...).
  • Anthropologie de la santé : domaine étudiant les représentations et les expressions de la maladie, les différents moyens mis en œuvre pour la traiter et les rapports thérapeutes/malades en fonction de la culture de la société étudiée.

 

L'anthropologie est la branche des sciences qui étudie l'être humain sous tous ses aspects, à la fois physiques (anatomiques, morphologiques, physiologiques, évolutifs, etc.) et culturels (socio-religieux, psychologiques, géographiques, etc.). Elle tend à définir l'humanité en faisant une synthèse des différentes sciences humaines et naturelles. Le terme anthropologie vient de deux mots grecs, anthrôpos qui signifie homme (au sens générique) et logos qui signifie "parole", "discours" (et par extension "science").

Cette discipline vise particulièrement les faits spécifiques à l'humain par rapport aux autres animaux (faits anthropologiques comme homo ou anthrôpos)  : langages articulés et figuratifs, rites funéraires, politiques ou magiques, arts, religions, costumes, parenté, habitats, techniques corporelles, instrumentales, de mémorisation, de numération, de représentations spatiales et temporelles, etc. Elle s’appuie notamment sur l’étude comparative des différentes sociétés et ethnies décrites par l'ethnologie et envisage l'unicité de l'esprit humain à travers la diversité culturelle.

Il existe diverses traditions anthropologiques antiques, puis modernes (allemande, anglo-saxonne, française, etc).

Les plus importantes sont actuellement l’anthropologie sociale britannique (J.G. Frazer, Bronislaw Malinowski, A.R. Radcliffe-Brown, E.E. Evans-Pritchard) et l’anthropologie culturelle américaine (L.H. Morgan, Franz Boas, Marvin Harris, Clifford Geertz, Margaret Mead, Ruth Benedict). L'anthropologie américaine attache beaucoup d'importance aux aspects culturels des langues et des modes de pensée et d'action. Il y a eu un Institut d'Anthropologie à Washington DC pour aider les autorités fédérales dans leurs relations avec les pays étrangers et les contacts transculturels. Il semblerait que la sociologie soit, dans cette perspective américaine, une réduction de l'anthropologie à une société singulière dans un espace et un temps particulier.

Le modèle anglo-saxon est axé sur la multidisciplinarité et divise traditionnellement l’anthropologie en quatre sous-disciplines :

  • l'anthropologie biologique (également appelée anthropobiologie ou bioanthropologie) étude du mode de transmission, des causes et des effets des variations biologiques et de leur évolution chez les groupes humains;
  • l'ethnologie ou anthropologie sociale et culturelle, l’anthropologie sociale (surtout en Europe) s’intéresse entre autres à l’étude de la parenté, de la politique et de l’organisation sociale tandis que l’anthropologie culturelle (surtout aux États-Unis) étudie les mœurs, la religion et les autres aspects symboliques des sociétés humaines ;
  • l'archéologie, qui étudie les sociétés humaines passées à travers les vestiges matériels qu’elles ont laissés derrière elles ;
  • l'ethnolinguistique ou anthropolinguistique, qui se penche sur la variabilité linguistique à travers les différentes sociétés humaines et qui voisine dès lors avec la sociolinguistique et la dialectologie.

En France, les travaux structuralistes de Claude Lévi-Strauss ont exercé une grande influence. Il a aussi contribué fortement à institutionnaliser cette discipline en France.

 La sociologie peut être définie comme la branche des sciences humaines qui cherche à comprendre et à expliquer l'impact de la dimension sociale sur les représentations (façons de penser) et comportements (façons d'agir) humains. Ces objets de recherche sont très variés puisque les sociologues s'intéressent à la fois au travail, à la famille, aux médias, aux relations, aux réseaux sociaux, aux rapports de genre (hommes/femmes), aux statuts et fonctions, aux religions, ou encore aux formes de cultures et d'ethnicités...

Les diverses théories sociologiques rendent compte des phénomènes sociaux humains sous plusieurs angles :

  • Certaines mettent plutôt l'accent sur l'étude de l'impact sur un phénomène donné des relations sociales et interactions entre individus . Par exemple : l'effet chez un individu de l'appartenance à une Catégorie socio-professionnelle dans le choix de son habitat ou de sa pratique culturelle. Cette école s'intéresse de ce fait essentiellement à la mise en évidence et à la compréhension des interactions entre individus, considérés par ailleurs comme relativement rationnels.
  • Mais la plupart des sociologues conduisent leur réflexion en s'appuyant – consciemment ou non – sur le paradigme selon lequel le « social » est « un quelque chose » qui existe objectivement, de façon autonome et consistante, et ne peut être réduit à la somme algébrique des états ou des comportements individuels.

 

En réalité, ces définitions devraient ,en plus tenir compte de l'histoire et des contextes évolutifs de toutes ces disciplines particulières  les Anglo-saxons, ont également tendance à utiliser une terminologie sensiblement différente.  Finalement c'est affaire de spécialistes, dans ce site, nous considèrerons l'anthropologie comme discipline chapeautant l'ethnologie et l'ethnographie ainsi que l'anthropologie physique, l'anthropologie biologique , la paleo-Anthropologie et entretenant des rapports serrés avec l'histoire et la science des religions, ainsi que la sociologie. nous considérerons également la préhistoire dans le cadre de la paléoanthropologie.

Mon but est de donner de l'information structurée sur l'homme au travers ces différentes approches. 

1) Anthropologie physique/biologique

2) Paléoanthropologie et évolution

3) les grands textes et thèmes de l'ethnologie

 

 

  

 

2 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 11/02/2015